Jazz Culture : “The Eddy” de Damien Chazelle

“The Eddy” la série en 8 épisodes de Damien Chazelle (“La La Land”,” Whiplash”), chronique d’un club de jazz parisien à la dérive, paraît sur Netflix vendredi 8 mai. La bande son sort le même jour chez Sony.

Jazz Culture :  “The Eddy” de Damien Chazelle
Affiche "The Eddy"

La musique est un mélange de jazz contemporain et de chansons entendues dans la série dont l’ambiance rappelle celle de « La La Land » du même réalisateur Damien Chazelle.  The Eddy se déroule dans les quartiers vivants et métissés du Paris d’aujourd’hui. Elliot Udo (André Holland), autrefois célèbre pianiste de jazz new-yorkais, est désormais co-propriétaire d’un club ayant connu des jours meilleurs : The Eddy. Il y dirige un orchestre où se produit la chanteuse Maja (Joanna Kulig), qui est aussi sa petite amie occasionnelle. Alors même qu’Elliot apprend que son associé Farid (Tahar Rahim) pourrait bien tremper dans des affaires douteuses, d’autres secrets éclatent au grand jour qu’Amira (Leïla Bekhti), la femme de Farid, ignorait, elle aussi. Quand la fille d’Elliot, Julie (Amandla Stenberg), adolescente perturbée, débarque soudain à Paris pour vivre avec son père, l’univers personnel et professionnel d’Elliot s’effondre peu à peu, car il doit affronter les fantômes du passé tout en se démenant pour sauver le club et protéger ceux qui lui sont chers.

La musique est omniprésente dans The Eddy, avec plusieurs morceaux originaux dans chaque épisode. Tous ont été spécialement écrits par deux musiciens maintes fois récompensés : Glen Ballard, également producteur délégué de cette série, et Randy Kerber. Ils sont interprétés par The Eddy Cast Band, qui réunit la batteuse Lada Obradovic, le bassiste Damien Nueva Cortes, le saxophoniste Jowee Omicil, Ludovic Louis à la trompette, Randy Kerber au piano, et la chanteuse Joanna Kulig, qui joue aussi le rôle de Maja. L’album comprend aussi des titres chantés par St. Vincent, Jorja Smith et l’étoile montante du Hip-Hop Sopico

Les 20 morceaux, tous originaux, sont un mélange de jazz contemporain et de comédie musicale, dans un style évoquant un autre grand succès de Chazelle, La La Land. Tous les artistes jouent de la musique live intégrée à l’histoire. À voir sur le site de la Cinémathèque, une passionnante interview croisée des 4 réalisateurs et réalisatrices.

« Disposer de cet ensemble incroyable pour interpréter les morceaux a été un vrai plaisir. Nous avons tout fait live pendant le tournage, une idée sans précédent pour une série […] et tous les morceaux de cette première saison ont été joués en direct pendant qu’on filmait », explique Glen Ballard.  Pour Randy Kerber, « Travailler avec un groupe de musiciens aussi talentueux, venus littéralement des quatre coins du monde, a été une expérience inimaginable. Un vrai rêve devenu réalité ! »