Jazz Culture : Bon Temps Roulés de Bernard Hermann

Parution de "Bon Temps Roulés - Dans la Nouvelle-Orléans noire disparue, 1978-1982 " de Bernard Hermann, photographe, chez Albin Michel.

Jazz Culture : Bon Temps Roulés de Bernard Hermann
Photo - montage couv Bon Temps Roulés livre MEA 603*380

« Des images qui sautent
à la gueule [...]
Des foules électrisées
par les Marching Bands [...]
De la musique qui pulse
dans les corps en sueur [...]»
Sylvain Tesson

« Bons temps roulés » vient de l’expression « Laissez les bons temps rouler » (d’origine cajun), symbole même de l’esprit de La Nouvelle- Orléans. Festive, flamboyante, la légendaire reine créole de la basse Louisiane fut en effet le chaudron de tous les bouillons de cultures et de tous les métissages de musiques, de couleurs, de saveurs pimentées

Bernard Hermann parvint à en capturer l’âme comme personne ne l’avait encore fait. Ses images, d’une rare intensité, sont révélées dans ce livre pour la première fois.

Pour feuilleter quelques pages du livre
Inclue : La « bande originale » du livre accessible en streaming.

Bernard Hermann débute par le photojournalisme. Il réalise ensuite de nombreux ouvrages photographiques sur des villes, des îles ou des pays qui sont publiés sur les cinq continents. En 1979, il arrive à La Nouvelle-Orléans pour quelques mois… et y demeure finalement jusqu’en 1982. De ces quatre années passées dans la sulfureuse « Big Easy » sont nés ces Bons temps roulés…

Mots clés :