Jazz Culture : "Blue Giant Supreme" de Shinichi Ishizuka

Suite directe de “Blue Giant”, manga illustrant l’évolution d’un jeune saxophoniste, Dai Miyamoto, dans le milieu du jazz au Japon, “Blue Giant Supreme” de Ishizuka Shinichi qui paraît chez Glénat, voit son héros débarquer en Europe !

Jazz Culture : "Blue Giant Supreme" de Shinichi Ishizuka
Blue Giant Supreme, © Glénat/Shinichi Ishizuka

Fraîchement arrivé à Munich sans parler un mot d’allemand et avec un anglais approximatif, Dai Miyamoto parvient tant bien que mal à se trouver un toit, un repas et une bière, mais peine à obtenir le plus important : un lieu où il peut faire écouter sa musique ! Au passionnant récit initiatique qui enchante tout mélomane, s’ajoute là une dimension supplémentaire : la découverte d’une nouvelle culture. D’ailleurs, Dai sillonnera l’Europe avec son instrument et finira par arriver en France !

La série “Blue Giant” précédente, complète en 10 tomes 

Dai Miyamoto est en terminale. Il fait partie de l’équipe de basket, travaille à mi-temps dans une station service, et vit seul avec son père et sa petite sœur. Surtout, il s’est pris de passion pour le jazz depuis le collège. À tel point qu’il joue tous les jours sur les berges de la rivière, peu importe les conditions météo. Qu’il pleuve, qu’il vente ou que la canicule soit au rendez-vous, il joue. Il veut être un géant du jazz et reste persuadé qu’il peut y arriver. Seulement, pour cela, il va devoir se confronter à la réalité : entre les explications aux amis, les premières représentations chaotiques et les rencontres diverses, la détermination de Dai va être mise à rude épreuve...
(extrait du commuiqué de presse)