Jazz Culture : Andrew Hill dans les oreilles de Vijay Iyer

Sur le site jazz.com, le pianiste Vijay Iyer épluche douze disques de chevet signés par l'un de ses maitres, Andrew Hill.

Jazz Culture : Andrew Hill dans les oreilles de Vijay Iyer
Andrew Hill ©Francis Wolff

Durant ses années de formation, Vijay Iyer (qui vient de sortir un premier album chez ECM) a découvert la musique du pianiste et compositeur Andrew Hill [1931-2007], qui a développé une démarche esthétique très personnelle née au sein de la culture blues du South Side de Chicago des années 40. Là où le rejet de l'orthodoxie était la norme.

Sur le site américain jazz.com, le critique Ted Panken demande régulièrement à des musiciens actuels de se pencher sur les "douze travaux d'Hercule" d'un maître du jazz. Pour le choix des "Andrew Hill Dozens", il a confié les clés à Vijay Iyer. L'occasion de se replonger dans un univers insidieusement biscornu, volontiers bancal, mais d'une poésie irrésistible.

Mots clés :