Jazz Culture : "Amy Winehouse" de Blake Wood

Le photographe Blake Wood a rencontré Amy Winehouse au sommet de sa carrière et ne l’a plus quittée pendant deux ans. Le livre de photographies “Amy Winehouse”, publié chez Taschen, retrace la période qu’ils ont passée ensemble, des moments privés immortalisés.

Jazz Culture : "Amy Winehouse" de Blake Wood
Couverture "Amy Winehouse", © Blake Wood

Les clichés, jamais montrés jusqu’à présent, saisissent une facette rare, plus légère, de cette icône tant regrettée, et constituent un hommage intime à Amy Winehouse telle qu’elle désirait se voir elle-même. Quand en 2007, au lendemain d’une rupture, le photographe américain de 22 ans Blake Wood arrive à Londres, un ami commun lui présente Amy Winehouse. La chanteuse à la voix brute et sensuelle, qui vient de remporter cinq Grammy Awards pour son album de 2006, “Back to Black, est alors au sommet de sa gloire, mais elle se débat dans une relation sentimentale compliquée et vit difficilement l’attention permanente que lui portent les médias. Unis par une même créativité et des histoires personnelles similaires, Blake Wood et Amy Winehouse bâtissent rapidement une amitié profonde, et ne se quitteront plus pendant deux ans.

Les images de Amy Winehouse en concert à Paris ou jouant de la batterie dans le studio aménagé chez elle à Camden Town, à Londres, côtoient les portraits tendres de la jeune femme insouciante et détendue à Sainte-Lucie ou charmeuse devant l’appareil photo, pour composer ce journal intime en images de la diva de la soul au moment où elle était l’une des voix les plus célèbres sur la planète.

L’histoire de cette étroite collaboration se raconte à travers l’objectif de son confident dans “Amy Winehouse” qui paraît chez Taschen, au fil de 85 photos couleur et noir et blanc, la plupart inédites, qui révèlent l’amour, la confiance et le respect qu’ils se vouaient l’un à l’autre. Guidé par un texte de la célèbre critique de la culture pop Nancy Jo Sales, on découvre une facette rare et plus légère de cette icône regrettée, totalement elle-même sous le regard de son ami, une fille de Londres, qui profitait à fond de la vie.