Jazz Culture : Alain Tercinet - West Coast Jazz

Réédition chez Parenthèses/ Eupalinos de "West Coast Jazz" d'Alain Tercinet.

Jazz Culture : Alain Tercinet - West Coast Jazz
Photo - montage couv livre "West Coast Jazz de Alain Tercinet MEA 603*380

« La West Coast, qu’est-ce que c’est ? » (Lee Konitz).
—« C’est une étiquette, rien de plus. » (Hampton Hawes).
— « Ça a été un pur accident. » (Chet Baker).

L’appellation « Jazz West Coast » a toujours posé un problème à ceux-là mêmes qui étaient censés l’avoir créée. Une étiquette rejetée plus ou moins violemment que quelques-uns ont fini par accepter de guerre lasse. « On a toujours besoin d’un label » reconnaissait Shelly Manne. Apposer une estampille n’est guère difficile, les problèmes surgissent à partir du moment où il s’agit de préciser ce qu’elle est supposée recouvrir.

Le jazz évolue à la façon d’un fleuve. Un nombre plus ou moins grand de courants se mêle partiellement pour en créer un nouveau. Dans le jazz, tous les mouvements, toutes les tendances ont une origine et une postérité ; parfois bien dissimulées. Le présent ouvrage vise à présenter dans une perspective historique quelques musiciens ou orchestres qui ont participé à la musique jouée en Californie dans les années cinquante. Presque toutes les recherches menées au bord du Pacifique par une poignée de musiciens ont de lointains ancêtres et de proches parrains. Du jazz, seuls les disques portent témoignage. Le plaisir que nous donnent toujours ceux qui furent gravés à Hollywood, Los Angeles ou San Francisco à partir de 1950, a constitué le ressort de ce livre fondamental, "LA" référence sur la West Coast.

Une première version avait été publiée en 1986. Ce n'est pas une réédition, mais une véritable nouvelle édition que nous propose Alain Tercinet, prenant en compte l'embellie du jazz west-coast durant ces 25 dernières années, mais aussi ses rencontres avec Shorty Rogers et Shelly Manne ou ses échanges avec Henri Renaud et Jean-Claude Forenbach à la suite de la parution de la première édition de l'ouvrage. Le travail de réédition en CD accompli par différents labels lui a également permis d'affiner encore sa connaissance du sujet et parfois de réviser son jugement. Belle preuve de modestie, d'exigence et d'intégrité !

Depuis l’acquisition de ses premiers disques dans les année cinquante, Alain Tercinet n’a jamais cessé d’écouter du jazz. Rédacteur et maquettiste de Jazz-Hot de 1970 à 1980, membre de l’Académie du jazz, il a collaboré à de nombreuses rééditions et anthologies pour tous les grands labels consacrés au jazz. Il a également été chroniqueur pour Jazzman. Il a notamment publié Be Bop (« Birdland », P.O.L, 1991), Parker’s Mood (Parenthèses, 1997), et a participé au Nouveau dictionnaire du Jazz (Bouquins/Robert Laffont, 2011).

Sur le même thème