Jazz Bonus : Weedie Braimah - The Hands of Time

Parution de “Hands of Time”, le premier album de Weedie Braimah, icône du djembé de renommée mondiale, chez Stretch Music.

Jazz Bonus : Weedie Braimah - The Hands of Time
Weedie Braimah, © Stretch Music

Chief Christian Scott aTunde Adjuah, architecte sonore, multi-instrumentiste, compositeur, producteur, concepteur de technologies et d'instruments de musique innovants, couronné chef de la nation Xodokan des Indiens noirs de la Nouvelle-Orléans et fondateur du label Stretch Music a passé les deux dernières décennies à ouvrir la voie à la musique du 21e siècle. "Christian Scott inaugure une nouvelle ère du jazz" (NPR) "Le jeune Dieu du style du jazz et l'architecte d'une nouvelle fusion commercialement viable" (JazzTimes). 

Sa vision de l'unification plutôt que de la division lui a valu un concert de louanges. Depuis son premier album “Christian Scott” en 2002, Adjuah a sorti treize enregistrements studio acclamés par la critique, trois albums live, une collection de grands succès et l'innovante Stretch Music App, un lecteur multimédia interactif qui permet aux auditeurs et aux praticiens de contrôler complètement leur expérience de pratique, d'écoute et d'apprentissage en personnalisant le lecteur pour qu'il réponde à leurs besoins et objectifs spécifiques, pour lequel Adjuah a remporté le prestigieux JazzFM Innovator of the year Award. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Stretch Music a été fondé en 2015 pour permettre à Christian Scott aTunde Adjuah de faire connaître au monde une communauté d'artistes créatifs. En 2021, nous verrons une nouvelle liste de créateurs de Stretch Music, qui s'appuiera sur les récentes sorties de la chanteuse et compositrice Sarah Elisabeth Charles et des icônes du jazz David Sanchez et Eddie Palmeri. La première sortie de l’année est “Hands of Time”, le premier album de Weedie Braimah, icône du djembé de renommée mondiale. 

Weedie Braimah est largement considéré comme la première voix du djembé. Né au Ghana, élevé à East St. Louis et ayant de profondes racines à la Nouvelle-Orléans, il a été initié à la culture et aux tambours d'Afrique de l'Ouest et a commencé à se produire à l'âge de deux ans. Weedie Braimah a poursuivi toute sa vie sa quête et sa carrière professionnelle dans l'étude du folklore africain et de la culture de la diaspora africaine. Grâce à sa vitesse et à sa dextérité étonnantes, à son talent époustouflant et à l'étendue de ses connaissances, il entraîne ses auditeurs dans un voyage rythmique en Afrique et dans la diaspora. Comme l'a noté le magazine Offbeat, sa "capacité à s'adapter à un large éventail de styles" a fait de lui un talent original et très demandé.

Weedie Braimah descend d'une longue lignée de batteurs/compositeurs, dont sa mère, Ann Morris, batteuse de jazz, son père, Oscar Sulley Braimah, compositeur et maître batteur de renommée mondiale, et son grand-oncle, Idris Muhammad, icône de la batterie de jazz. Braimah a perfectionné ses compétences en étudiant avec des grands noms comme Mamady Keita, Famadou Konate, Abdoul Doumbia et Sylvester Sun Shine Lee, entre autres.  Depuis plus de 25 ans, Braimah est un interprète, un enseignant et un défenseur de la culture africaine qui continue à emprunter de nouvelles voies musicales. 

Actuellement, Djembefola, nommé aux Grammy Awards, enregistre et tourne avec Christian Scott aTunde Adjuah, Baaba Maal, Trombone Shorty et Bokante, entre autres. Braimah dirige également son propre groupe, Weedie Braimah & The Hands of Time, à travers lequel il élève les percussions au rang de vitrine de la diaspora en se concentrant sur des instruments tels que la kora, le ngoni, le balafon, le djembe, le dunun, le tama, le sabar, la basse et la guitare électrique pour revendiquer un nouveau territoire musical. Comme l'indique succinctement la publication AfroPop, "l'approche caractéristique de Braimah, qui consiste à utiliser le djembé comme pièce maîtresse d'un ensemble contemporain", culmine avec "l'intégration de la musique folklorique africaine dans un ensemble de fusion moderne dans lequel tous les instruments s'imbriquent dans une singularité palpitante".
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)