Jazz Bonus : Wayne Horvitz - At The Reception

Parution de « At The Reception » de Wayne Horvitz chez Songlines/Orkhêstra.

Jazz Bonus : Wayne Horvitz - At The Reception
Wayne Horvitz ©Daniel Sheehan

Le label de Vancouver, Songlines, sur lequel on trouve notamment de superbes albums de Benoit Delbecq, Brad Shepik, Chris Speed, Theo Bleckman ou Dave Douglas… Il n'était plus distribué en France depuis plusieurs mois. Bonne nouvelle, Orkhêstra vient d'en reprendre la distribution. À côté des archives du label, on découvre donc les nouveautés, comme ce superbe « At The Reception » de Wayne Horvitz à la tête du Royal Room Collective Music Ensemble.

Fort de quatorze participants, le collectif Royal Room fut créé à l'occasion d'un concert à Seattle en 2012. Le répertoire aligne une douzaine de compositions, auparavant entendues dans les groupes Zony Mash, Sweeter Than the Day, ainsi que dans le 4+1 Ensemble.

Wayne Horvitz a troqué le clavier contre la baguette (ou plus exactement les multiples signaux qu'envoient ses dix doigts), mettant en pratique les méthodes de direction d'orchestre retenues par l'ex-claviériste de Naked City auprès de Lawrence Butch Morris. Mais là où Butch en fit l'outil réglant des improvisations collectives, Horvitz s'en sert pour réarranger un matériel écrit, rappelant le même type de fluidité entendue chez Mingus ou l'ICP Orchestra autrefois.

Sur le même thème