Jazz Bonus : Stéphane Payen, The Workshop

Deux parutions simultanées pour le Workshop de Stéphane Payen chez Onze Heures Onze : “In and Out” et “Extensions”.

Jazz Bonus : Stéphane Payen, The Workshop
The Worshop, © Stéphanie Knibbe

In and Out

En 2011, à l’initiative de Stéphane Payen, débute l’aventure The Workshop : un quartet laboratoire formé de jeunes musiciens talentueux et avides de découvertes. Des heures de travail, sans objectifs précis, pour se découvrir, intérioriser, partager la musique du saxophoniste, celles de Doug Hammond et de bien d’autres encore. Depuis 2015 et la parution de deux disques sur le label Onze Heures Onze, le groupe poursuit ses concerts mensuels parisiens, arpente les scènes de France et d’Europe à la rencontre de tous les publics et ouvre ses portes à de nouveaux musiciens tels la contrebassiste Charlotte Testu (pour un programme autour de pièces de Hans Werner Henze), le pianiste anglais Robert Mitchell, le guitariste brésilien Nelson Veras ou ceux présents sur ce nouvel opus. 

Stéphane Payen poursuit donc sa réflexion autour des musiques d’Afrique subsaharienne, à partir d’un travail important pour comprendre ce qui semble régir des musiques où la notion de collectif est primordiale. Aussi, il ne s’agit pas ici d’étudier des vocabulaires musicaux (ou de copier une esthétique) mais plutôt d’en intégrer les grammaires et de comprendre comment au fil des siècles, des groupes de populations ont su développer des répertoires populaires toujours vivants et toujours plus riches chaque jour. Au fil des années, le répertoire de The Workshop s’est ainsi enrichi de nouvelles formes et l’arrivée de voix singulières offre à l’ensemble une plus grande richesse d’expression. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

En 2020, The Workshop, ensemble polymorphe, évolue à nouveau pour la création de In And Out. Le quartet devient octet et accueille de nouveaux musiciens des scènes belges, anglaises et écossaises ; le répertoire explore les multiples possibilités d’interprétation de deux termes opposés mais indissociables : « in » et « out » (ou encore « dedans » et « dehors », « avec » et « contre » …). Ainsi le matériau s’attache à proposer des réseaux de jeux collectifs superposables créant un univers sonore singulier aux multiples facettes. La musique devient multi-dimensionnelle, on l’écoute comme on tournerait autour d’une sculpture, d’un monument ou n’importe quelle forme en trois dimensions. Selon le point de vue ou la perspective envisagée le résultat observé ou entendu est différent … mais la danse et la transe ne sont jamais loin, comme à chaque création de The Workshop. 

Stéphane Payen (saxophone alto, composition)
Olivier Laisney (trompette)
Sylvain Debaisieux (saxophone ténor)
Bo Van Der Werf (saxophone baryton)
Jim Hart (vibraphone)
Tam De Villiers (guitare)
Guillaume Ruelland (basse)
Vincent Sauve (batterie)

Extensions

En parallèle aux différentes créations de ces dernières années , The Workshop poursuit ses rencontres musicales et s’approprient de nouveaux espaces de jeu. Du Brésil (Brasil) à la musique de Guillaume De Machaut (Machaut, transformation de Amours Qui Ha Le Pouvoir), en passant par la rythmique de la musique carnatique du sud de l’Inde (Another Wave) ou les transformations rythmiques d’Elliott Carter mixées à celle du sabar sénégalais (In Between), Le quartet devient sextet avec Nelson Veras et Bo Van Van Der Werf (déjà entendus dans More Conversations With The Drum).

Stéphane Payen (saxophone alto, composition)
Olivier Laisney (trompette)
Bo Van Der Werf (saxophone baryton)
Nelson Veras (guitare)
Guillaume Ruelland (basse)
Vincent Sauve (batterie )
+ Thibault Perriard (batterie)
Sylvain Debaisieux (saxophone ténor)
Jim Hart (vibraphone)
Tam De Villiers (guitare)