Jazz Bonus : Stéphan Oliva, Stéphane Oskeritzian - Cinema invisible, Piano solo

Parution de « Cinema invisible, Piano solo » de Stéphan Oliva & Stéphane Oskeritzian chez Illusions.

Jazz Bonus : Stéphan Oliva, Stéphane Oskeritzian -  Cinema invisible, Piano solo
Stéphan Oliva & Stéphane Oskeritzian

Au début, une seule chose était sûre : Stéphan entrerait en studio sans rien savoir du projet. Peut-être un vague rapport avec le cinéma... Voilà tout.

Puis une liste de mots de pure technique cinématographique imaginés par Philippe Ghielmetti  et moi-même. Le jour de l’enregistrement, nous dévoilons au fur et à mesure des prises la liste de mots. Stéphan se jette alors dans une longue séance d’improvisation totale.

À cette énorme masse de musique improvisée de plus de cinq heures, je devais donner forme. Et comme pour un film, scruter les rushes, les écouter tellement que l’on finit par les voir. Puis imaginer une histoire. Composer des séquences à l’aide de touches de couleur, de blocs monolithiques ou bien d’arpèges véloces. Les confronter, les superposer parfois, mettre en regard différents moments et espérer leur donner sens. Parler un peu le langage de Stéphan, voir avec ses oreilles, regarder son clavier comme une caméra caressant le sujet qu’elle filme. L’accompagner, mais parfois le brusquer.

Enfin regarder l’édifice une fois debout, écouter l’éventail s’ouvrir et se fermer puis s’arrêter. [Stéphane Oskeritzian]