Jazz Bonus : Renaud Detruit, Florent Sepchat - InTime Brubeck

Pour ce second album “In Time”, le duo Fines Lames - accordéon, vibraphone - s'adonne à une relecture singulière et raffinée de l‘univers de Dave Brubeck, auteur du célèbre “Time In“ auquel le titre de ce nouvel album fait un clin d’œil.

Jazz Bonus : Renaud Detruit, Florent Sepchat - InTime Brubeck
Duo Fines Lames, © Julien Poulain

Percussif, le duo Fines Lames est avant tout la rencontre de deux improvisateurs curieux, qui façonnent ensemble un jazz à l‘esthétique chambriste. Si la sophistication et la virtuosité sont présentes, elles sont toujours au service d‘une qualité mélodique et narrative captivante qui font de chaque morceau un univers poétique singulier. 

Pour ce deuxième album enregistré en août 2020, dans ce temps suspendu entre le confinement et le couvre-feu, dans ce temps de la trêve, le vibraphoniste Renaud Detruit et l’accordéoniste Florent Sepchat ont convié le fantôme du grand Dave Brubeck en se donnant le droit d‘en user tel une palette sonore pour peindre par le jeu, le geste et l‘art d‘aller à l‘essentiel voire au non dit, une vision inédite de l’oeuvre du maître, une option de redécouverte offerte à l‘auditeur. 

On sent l‘envie d‘exposer une science des arrangements pour transcender la technique de ses deux musiciens riches de multiples expériences dans la mise en pratique de leurs instruments, leur mariage et leurs confrontations. Les artistes en l‘instant, semblent avoir privilégié l‘esthétique contre l‘attractivité immédiate si pratiquée dans notre époque. D‘abord le duo Fines Lames enfonce le clou en bonifiant ce mélange inédit de l‘accordéon, instrument populaire par excellence estampillé pilier des bals populaires du 20eme, à la frappe des vibraphones et marimba, douce caresse percussive des soirées d’ivresse au casino de La Vie sur mer. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Et ça donne une expression où les climats sont riches, les voyages à fleur de peau et à fleur d‘âme, les épices du jazz saupoudrant les mixtures concoctées par les artistes dans la relecture de Brubeck. 

Ensuite s‘affirme la rencontre avec l'œuvre : le temps n‘existe pas quand l‘écriture est là, le caractère particulier de Dave Brubeck pouvant donner matière à toutes les audaces sans risquer d‘être mis en procès de trahison, pire de récupération. Alors il nous faut bien l‘afficher, cet album est un hommage à l‘essence même du compositeur, un moyen de donner une lecture contemporaine propre à une écoute lavée de toute nostalgie, de toutes tentatives de comparaison avec les originaux. Encore une fois, le duo Fines Lames va surprendre et réjouir : c‘est sa marque, sa mission et la nature même de ce qui l‘active, le nourrit et lui donne sa raison d‘être. Didier Doc Pilot
(extrait du communiqué de presse)