Jazz Bonus : Paolo Fresu - Altissima Luce, Laudario Di Cortona

"Altissima Luce, Laudario Di Cortona" qui paraît chez Tǔk Music / Socadisc : la rencontre de la musique sacrée du XIIIe siècle et du jazz de Paolo Fresu !

Jazz Bonus : Paolo Fresu - Altissima Luce, Laudario Di Cortona
Paolo Fresu, Daniele Di Bonaventura, Armoniosoincanto, l’orchestre de chambre de Pérouse, © Pino Ninfa

Le Laudario di Cortona est un manuscrit anonyme du XIIIe siècle, dont la partie principale, le Codex 91, est conservée à Cortone, petite cité médiévale de Toscane. Il regroupe plusieurs dizaines de chants religieux inspirés des laudes de Saint-François d'Assise et constitue l’un des principaux témoignages de l’expression musicale sacrée et populaire du XIIIème siècle.

Paolo Fresu, le plus prolifique et flamboyant des souffleurs sardes et Daniele Di Bonaventura, bandonéoniste des Marches, à l’Est de la Toscane, ont été invités par le Festival La Sagra Musicale Umbra et le festival Umbria Jazz en 2010 à revisiter cette oeuvre majeure et vernaculaire en la parant d’une robe de jazz. L’idée d’un enregistrement est née.

Entourés de Marco Bardoscia, Michele Rabbia, l’orchestre de chambre de Pérouse et de l’ensemble vocal Armoniosoincanto, ils subliment treize pièces médiévales, les transportant vers un univers contemporain, démontrant ainsi leur caractère intemporel et éternel.

La laude VII du Laudario di Cortona, intitulée Altissima Luce, donne son nom à l’album.Tout au long de l’enregistrement, le quartet de jazz dialogue avec le monde classique de l’orchestre et l’ensemble vocal, dans un équilibre subtil et aérien de sonorités acoustiques et électroniques.

Certainement l’une des productions les plus ambitieuses de Paolo Fresu, “Altissima Luce”, marie avec une beaucoup d’élégance des univers éloignés mais magnifiés par une approche éminemment sincère.