Jazz Bonus : Nāga - Alexandra Grimal

Réunissant des musiciens phares de la scène jazz et musique improvisée européenne, “Nāga” de Alexandra Grimal, qui paraît chez Ovni/Orkhêstra, s’envisage comme une expédition astrale mêlant voyages et mythologies.

Jazz Bonus : Nāga - Alexandra Grimal
Alexandra Grimal, © Radio France / Emmanuelle Lacaze

La première de Perseus, ordonnée en sept pièces dont les titres s’inspirent de divinités égyptiennes, d’éléments naturels et de constellations (Inti, Meltemi, Noun, Rê, Sekhmet, Perseus et Cambium) eut lieu au théâtre Pôle-Sud à Strasbourg dans le cadre du festival Jazzdor le 28 mars 2014. 

Les textes écrits par Lynn Cassiers, Bruno Schultz et Alexandra Grimal résonnent contre les parois des textures orchestrales se retournant subitement en polyrythmies sauvages, à la fois émanant d’une force brute comme ciselées avec une redoutable précision. Perseus a été enregistré à la Scène Nationale d'Orléans le 6 janvier 2017.

Au ténor ou au sopranino, le jeu de la saxophoniste a toujours quelque chose de droit et transparent, une brise qui sous la pluie dessine un arc en ciel. J'ai bizarrement pensé à Steve Lacy et René Lussier, mais ce sont des liaisons dangereuses qui me sont propres, alors que la filiation avec le jazz West Coast est évidente” (J.J. Birgé / drame.org)