Jazz Bonus : Miriam Makeba - Pata Pata

Strut réédite un classique intemporel de la musique sud-africaine, l'édition remasterisée définitive de "Pata Pata" de Miriam Makeba, son premier album enregistré pour Reprise en 1966.

Jazz Bonus : Miriam Makeba - Pata Pata
Miriam Makeba, © Strut

L'album marque une percée internationale significative pour Miriam Makeba. Après le film anti-apartheid Come Back, Africa, elle s'installe aux Etats-Unis où elle attire l'attention internationale et reste en exil. Elle construit rapidement sa carrière à New York dans les années 60, sous la direction de Harry Belafonte. 

En signant avec Reprise après une période chez RCA, elle revient à l'un de ses plus vieux succès avec les Skylarks : "J'ai écrit Pata Pata en 1956, de retour en Afrique du Sud", se rappelle Miriam Makeba dans son autobiographie. "C'était une petite chanson amusante et je pensais à une danse que nous faisons à la maison ("pata" signifie "toucher" en zoulou et xhosa).”

A l'origine un succès en Afrique du Sud avec son groupe vocal Skylarks, le nouvel enregistrement, produit par Jerry Ragovoy, a apporté un arrangement R'nB plus léger, ajoutant quelques paroles en anglais. "C'était mon premier gros succès. Tout à coup, des gens qui ne savaient pas que j'étais en Amérique depuis 1959 m'ont demandé de participer à des émissions de télévision et de jouer dans des salles de concert en 1967. Dans les discothèques, ils ont inventé une nouvelle danse appelée Pata Pata où les couples dansent séparément, puis se rapprochent et se touchent. Je suis allé en Argentine pour un concert et, dans toute l'Amérique du Sud, ils chantent ma chanson !

Le titre a atteint son apogée sur le Billboard Hot 100 au n°12 et l'album. D'autres chansons de l'album comprennent une version du classique traditionnel Xhosa, Click Song Number One (Qongqothwane), l'atmosphérique West Wind, repris plus tard par son amie Nina Simone, et une version de Yetentu Tizaleny de Tilahun Gessesse que Makeba a appris lors de son voyage à Addis lors d’un concert pour Haïlé Sélassié à l'Organisation de l'unité africaine.   

Masterisé par The Carvery à partir des bandes magnétiques originales,”Pata Pata” sort pour la première fois à la fois en version mono et stéréo. Les formats physiques comportent des notes de pochettes flambant neuves ainsi que des photos rares prises au moment de l'enregistrement et des détails de la session.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)