Jazz Bonus : Ludivine Issambourg - Outlaws

Ludivine Issambourg, flûtiste reconnue comme « fer de lance de la scène électro-jazz française » est à la tête du projet Antiloops qui mêle jazz, funk, électro, hip-hop et du projet “Outlaws”, hommage au grand flûtiste américain Hubert Laws.

Jazz Bonus : Ludivine Issambourg - Outlaws
Ludivine Issambourg, © Marc Ribes

Ludivine Issambourg est née en 1983 en Normandie. C'est par la danse classique qu'elle est d'abord attirée, en la pratiquant dès l'âge de quatre ans. Elle commence ensuite son apprentissage musical chez un professeur particulier qui l'initie rapidement à l'improvisation, au jazz, et lui fait découvrir Roland Kirk, Eric Dolpy et Yussef Lateef... Elle fait ensuite ses études au C.R.R de Caen puis de Cergy-Pontoise,où elle suit un double cursus : classique et jazz. Sa double formation lui offre la possibilité d'acquérir une excellente technique instrumentale et une très large culture.

En 2003, Ludivine intègre l'Orchestre de Flûte Français. En 2007, elle est lauréate du premier concours national de flûte jazz organisé, et présidé par Magic Malik. La même année, le producteur de hip-hop Wax Tailor la repère puis l’engage dans son groupe. Suivront des tournées internationales,pendant 5 ans, dans les salles et les festivals les plus prestigieux (Glastonbury, Les Vieilles Charrues,l’Olympia.) ainsi qu'un disque d'or en 2009 « In the Mood for Life » et un album live a l'Olympia en 2010. En parallèle, elle sort l'album « H20 » avec le groupe électro-jazz UHT puis participe à l'album« Crawnyard » du groupe de hip-hop anglais A State of Mind (ASM) et part en tournée avec eux dans toute l'Europe. En 2011, Ludivine Issambourg rentre au Cefedem d’Ile-de-France et devient la première flûtiste dans la discipline jazz à obtenir son Diplôme d'État. Elle commence à pratiquer l'adaptation de la« beatbox» sur la flûte, elle se réapproprie cette technique, se perfectionne, l'ajoute au travail de recherche de son à l'aide de différentes machines et pédales d'effets.

En 2012, Ludivine Issambourg décide de monter son premier groupe : Antiloops. Un premier concert au New Morning et l’EP « Yep » sort dans la foulée en 2013. Le groupe remporte les trophées du Sunset(Prix groupe et prix de soliste). Les concerts et festivals défilent (Jazz sous les pommiers, Jazz à Orléans...). En 2015, la musicienne produit son premier album «Electroshock». Son expérience dans le hip-hop la mène à faire remixer son album : ainsi naît l’album « Electroshock Remixed » avec la collaboration de beatmakers tels que Dj Greem notamment. De ces versions remixées, Ludivine en découle une version live Antiloops Dj VJ Set, formule dans laquelle elle décide d'ajouter un univers visuel avec Thomas Lampis (Vj Tomz)au mapping video et DJ Topic aux platines. En 2017, pour son deuxième album, « Lucid Dream » (Ilona Records-L’Autre Distribution), elle choisit d’explorer la voix des machines, les absorber, en impulser une nouvelle force motrice.

Début 2020, Ludivine nous offre son Tribute à Hubert Laws avec la sortie de son nouvel album « Outlaws » : un projet aux couleurs et aux sonorités 70’s enregistré avec les plus grands musiciens de la scène jazz actuelle. Sa passion pour la flûte et l'éclectisme, le groove, la funk et le son de ces années la pousse à se replonger dans l’univers d’un des plus grands maîtres du style. Afin de se réapproprier ce répertoire qu’elle écoute depuis son plus jeune âge, Ludivine a naturellement proposé à Eric Legnini d'en être le réalisateur et le directeur artistique. (Heavenly Sweetness-L’Autre Distribution)
(extrait du communiqué de presse)

Ludivine Issambourg (flûtes)
Eric Legnini (Fender Rhodes)
Laurent Coulondre (orgue, claviet)
Jluien Herné (basse)
Stéphane Huchard (batterie)
Invité : Christophe Chassol