Jazz Bonus : Lisa Ekdahl - More of the Good

Après 20 ans de carrière, la chanteuse suédoise à la signature vocale unique, Lisa Ekdahl, fait son grand retour pour le label Okeh/Sony, avec un nouvel album en anglais : “More of the Good”.

Jazz Bonus : Lisa Ekdahl - More of the Good
Lisa Ekdahl, © Okeh/Sony

Comme Lisa Ekdahl n'est  pas  du  genre  envahissante,  et comme  elle  sait  subtilement  se réinventer,  c'est  avec  un  plaisir  intact  que  l'on  aborde  ce  nouvel album  "More  Of  The  Good" qui paraît chez Okeh/Universal. Elle  a  écrit  dix  chansons  qui  prennent  leur  temps,  ni  trop,  ni  trop  peu.  Avec  des textes  qui  ont  du sens. 

I'm  getting  thirsty  for  the  meaningful,  I'm  getting  tired  of  that  stuffy  stuff͟  (« J’ai  soif  de  sens, la  futilité  facile  me  fatigue »), comme  elle  l͛’écrit  dans  Like  Mermaid. Avec  de  la  place  pour  toutes  sortes  de  nuances,  une  joie  pure  et  enfantine,  une  sensualité  teintée  de mysticisme,  parfois  aussi  une  mélancolie  -  d'autant  plus  vraie  qu'elle n'est  pas  ostentatoire. 

L’album  se  révèle onirique,  poétique et intemporel,  jazzy  avec  une  pincée  de  soul  et  de  folk. L’album ͚Feel  Good par  excellence  !

Au  cours  de  l’hiver  1994,  la  jeune  Lisa  Ekdahl  découvre  la  gloire.  Son  premier  album est  quadruple platine  et  glane  trois  Grammy  Awards.  Son  style  décontracté,  associé  à  sa  fragilité  et  à  sa  sensibilité, éblouissent  les  fans  et  les  critiques.
En  plus  de  la  Suède,  plusieurs  pays  européens  -  et  notamment  la  France  -  se sont  laissés  surprendre par  sa  manière  discrète d’interpréter  les  standards  du  jazz,  la  boss nova  ainsi  que  des  compositions originales.Lisa  signe  son  premier  contrat  avec  EMI  lorsqu'elle  est  embauchée  par  le  chanteur- compositeur  Toni  Holgersson  pour  faire  des  voix  sur  son  album.  Le  Directeur  Artistique  du  label  lui propose  ensuite  de  chanter  pour  son  propre  premier  album  «  Lisa  Ekdahl  ». 

À l'âge  de  19  ans,  Lisa  Ekdahl  commence  à  se  produire  dans  de  petits  clubs  de jazz  avec  le  trio  suédois  «The  Peter  Nordahl  trio».  Lisa  dira  de  ces  années  passées  à  jouer  dans  des  clubs  plus  petits  avec ce  trio  réputé qu’elles  représentent  pour  elle  une  sorte  « d’éducation  musicale  ». 

Lisa  et  le  trio  ont  donné  notamment  une  série  de  concerts  au  club La  Villa  dans  le  quartier  Saint Germain  de  Paris,  point  de  départ  de  la  carrière  de  Lisa  en  France.  Lisa  Ekdahl  et  Peter  Nordahl  Trio sortiront  deux  albums  ensemble:  «  When  Did  You  Leave  Heaven»  et  «Back  to  Earth». 

En  2001,  Lisa  sort  l'album  bossa  nova  «Lisa  Ekdahl  chante  Salvadore  Poe».  L’album  est très  bien  reçu dans  de  nombreux  pays  européens,  notamment  en  France  où  l’album  deviendra  disque  d’or. 

Après quelques  années  passées  à  New  York,  Lisa  retourne  à  Stockholm  pour  enregistrer  « Give  Me that  Slow  Knowing  Smile»,  publié  en  2009  par  Sony  Music  France. L'album  sort  dans  14  pays  et  fait un  carton.  (Plus  de  100  000  albums  en  France).

En  2011,  elle  sort  l'album  live  "Lisa  Ekdahl  à  l'Olympia  de  Paris", qui  met  en  valeur  le  lien  unique existant  entre  l'artiste  et  son  public  français.En  2014,  elle  enregistre  à  Cuba  un  nouvel  album  en anglais,  produit  par  Mathias  Blomdahl  et  Tobias  Fröberg:  "Look  To  Your  Own  Heart".