Jazz Bonus : les 40 ans de Pablo Records

Concord Music Group fête les 40 ans de Pablo Records avec cinq nouveaux Jazz Classics Remasters.

Jazz Bonus : les 40 ans de Pablo Records
Photo - Logo Pablo Records

Pour les 40 ans du label de Beverly Hills, Pablo Records, fondé en 1973 par Norman Granz, Concord Music Group publie cinq nouveaux titres dans sa série Jazz Classics Remasters.

Remasterisée à 24-bits par Joe Tarantino (dont certains indédits) avec de nouvelles notes de pochette afin de fournir le contexte historique au matériau original initialement publié, cette série commémorative présente les artistes les plus influents du jazz des années 1970-80 :

• Duke Ellington & His Orchestra: The Ellington Suites
• Dizzy Gillespie, Joe Pass, Ray Brown, Mickey Roker: Dizzy’s Big 4
• Oscar Peterson & Stephane Grappelli: Skol
• Zoot Sims: Zoot Sims and the Gershwin Brothers
• Art Tatum: The Art Tatum Solo Masterpieces, Vol. 1

Photo - Ellington suites en bandeau
Photo - Ellington suites en bandeau

Mardi 25 février :
- Duke Ellington Suite

Les trois Ellington Suites ont été enregistrées a des moments différents de la cariière légendaire du prolifique Ellington. The Queen’s Suite en février et avril 1959 (écrit et dédié à la reine Elizabeth II, mais largement publié à partir de 1970), Goutelas Suite en avril 1971et Uwis Suite en octobre 1972. "Ellington enregistrait son orchestre à ses propres frais et stockait les enregistrements " explique Nick Phillips, vice président de Concord et producteur de l'Original Jazz Classics Remasters series. "Ce sont des enregistrements qui ont été vendus plus tard à Norman Granz, qui a eu le bon sens dans les années 70 de recueillir ces suites alors inédites sur un album. "

Près de 40 ans après sa parution "cette dernière édition de The Ellington Suites comprend une découverte de studio jamais encore publiée "The Kiss", enregistrée en 1972 pendant la même session que la Uwis Suite " relate Ashley Kahn, auteur des nouvelles notes de pochette. "C''est une sorte de rappel de la façon dont Ellington travaillait perpétuellement à de nouvelles créations, toujours intrépide, toujours expansif. "

Photo - Petterson bandeau pour Pablo
Photo - Petterson bandeau pour Pablo

Mercredi 26 février :

  • Oscar Peterson & Stéphane Grappelli : Skol

    Enregistré au Tivoli Concert Hall de Copenhague le 06 juillet 1979, « Skol » propose six titres issus de l’album original, ainsi que trois titres inédits du même concert Honeysuckle Rose, Solitude et I Got Rhythm. « Le titre de l’album « Skol », est bien sûr le toast scandinave « Tchin !» explique Tad Hershorn, archiviste à l’Institute of Jazz Studies de l’Université de Rutgers et auteur des nouvelles notes de pochette. « Il convient parfaitement à l’esprit de cette musique pétillante rééditée pour le 40ème anniversaire de Pablo ».
    Hershorn ajoute « Oscar Peterson était plus qu’à mi-chemin d’une carrière débutée au milieu des années 40, qui a duré jusqu’à peu de temps avant sa mort en 2007 à l’âge de 82 ans… Et Stéphane Grappelli avait été propulsé dans la célébrité dans les années 30 comme membre du Quintette du Hot Club de France dirigé par le guitariste Django Reinhardt. » Mais ces deux co-leaders ne sont qu'un élément de l’histoire. Ajoutez le guitariste Joe Pass, le bassiste danois Niels-Henning Ørsted Pedersen qui jouait à domicile et le batteur Mickey Roker, et le résultat final est une brochette impressionnante.

    Photo - Bandeau Sims pour Pablo
    Photo - Bandeau Sims pour Pablo

    Jeudi 27 février :

  • Zoot Sims and the Gershwin Brothers

    Enregistré en juin 1975 "Zoot Sims and the Gershwin Brothers " est un set de 10 classiques célèbres des frères Gershwin, joués par Sims au saxophone, soutenu par Oscar Peterson au piano, George Mraz à la basse, Joe Pass à la guitare et Gray Tate à la batterie. « C’est certainement le meilleur album que Zoot Sims ai jamais fait » dit Nick Phillips, chargé de la réédition, « pas seulement sur Pablo, mais de toute sa carrière. C’est tellement bon. Il est absolument incroyable sur cet album. »
    « Zoots a insufflé, à la raideur formelle d’un enregistrement studio, le même esprit swing que dans le cadre d’une boîte parisienne ou d’un bateau à vapeur du Mississippi » affirme Doug Ramsey, auteur des nouvelles notes de pochette. « Pour cette réédition avec les Gerswhins, il avait une section rythmique de rêve de quatre pairs qui partageaient sont dévouement au fait que le jazz doive swinguer et poursuivre l’idéal de la beauté. »
    En plus des dix titres de la version originale, cette réédition comprend trois bonus : un inédit, They Can’t Take That Away From Me et des nouvelles prises de Oh, Lady, Be Good! et I’ve Got a Crush on You.

    Photo - bandeau Tatum pour Pablo
    Photo - bandeau Tatum pour Pablo

Vendredi 28 février :

  • Art Tatum: The Art Tatum Solo Masterpieces, Vol. 1

The Art Tatum Solo Masterpieces, Vol. 1 ont vu le jour lors d’une session un soir de décembre 1953 lorsque Tatum est entré dans les studios de Radio Recorders à Hollywood avec une radio portative. Il s’est assis sur la banquette du piano, a ouvert la première des nombreuses bouteilles de Pabst Blue Ribbon (fournies par Granz), a écouté pendant environ une demi-heure l’ UCLA basketball et a dit « Allons-y ! ».
« A partir de là, la musique a coulé a flot pour produire 69 chefs-d’œuvre en 2 jours, presque tous en une seule prise et sans réécoute » raconte Herschorn, auteur des nouvelles notes de pochette. « C’était un début de bon augure dans les moments de grâce de Granz et Tatum. Reprise à nouveau en avril 1954 et conclue en janvier 1955, la série s’élève à plus de 125 titres… La pérennité des enregistrements de Tatum, célébré avec ce Volume 1 pour l’anniversaire des 40 ans de Pablo, prouve que les ambitions de deux hommes continuent d’être saluées 60 ans après que Tatum, un homme de peu de mots et un casse-cou sur le clavier, a dit « Allons-y »… »

Sur le même thème