Jazz Bonus : The Kandinsky Effect - Pax 6

En Avant-Première, « Pax 6 » de The Kandinsky Effect chez Ropeadope qui paraît le 29 septembre 2017.

Jazz Bonus : The Kandinsky Effect - Pax 6
Gael Petrina, Caleb Dolister, Warren Walker, © Bogdan-Mihai Dragot

Avec leur tout nouvel album “PAX 6”, disponible le 29 septembre prochain, The Kandinsky Effect célèbre ses 10 ans d’activisme musical. Formé par le batteur Caleb Dolister, le bassiste Gael Petrina et le saxophoniste Warren Walker, The Kandinsky Effect s’applique depuis ses débuts à développer une musique à la fois aventureuse et sombre, où la rythmique joue un rôle essentiel.

En dépit de la difficulté de classer concrètement le groupe dans un genre musical défini, la musique de The Kandinsky Effect a un pied dans le jazz et l’électronique, tout autant que dans la pop ou le rock. Mais le trio porte avant tout son attention sur les compositions; avec une approche, clairement enracinée dans le jazz pour ne jamais aboutir à un résultat non-intentionnel, ne pas se perdre en chemin ou s’égarer du côté de l’atonalité et de l'arythmie.

Formé à Paris en 2007, le trio était à l’origine un projet clairement jazz créé avec le batteur parisien Gautier Garrigue. Comme l’explique Warren Walker : “Dès le début, nous composions déjà à notre manière. L’un d’entre nous arrivait avec une idée, enrichie ensuite par les deux autres, puis nous finissions sur le travail d’arrangement ensemble. Nous pouvions entendre nos influences respectives dans le morceau final, mais c’était surtout une espèce de quatrième direction musicale qui prenait ainsi vie. C’est un processus que nous continuons d’appliquer aujourd’hui.

Il aura fallu trois albums parus entre 2010 et 2015, d’abord chez SNP Records puis chez Cuneiform Records, pour que le trio trouve sa véritable voie et son identité musicale. Un parcours qui lui aura permis, dès 2009-2010, d’entamer de longues tournées, aux Etats-Unis, au Canada et en Europe, chaque année.

En avril 2016, The Kandinsky Effect se retrouve à la Maison des Artistes, à Chamonix, pour travailler sur leur quatrième album. Le trio, accompagné de l’ingénieur du son Nicolas Charlier, passe une semaine au studio, travaillant principalement au milieu de la nuit ou au petit matin, affinant chaque morceau avec attention. Le tout est mixé par Sam Minaie (bassiste de Tigran Hamasyan, Melody Gardot…) début 2017.

Si les précédents albums étaient une exploration de cette identité en formation, “PAX 6” est une tentative de faire vivre cet héritage post jazz moderne de manière plus poussée. L’album dévoile la vision unique de The Kandinsky Effect : une appétence pour des paysages sombres, portés par une rythmique effrénée, aussi subtile que puissamment évidente.

Mots clés :