Jazz Bonus : Jeremy Udden - Three in Paris

Quand Jeremy Udden rencontre un français à New York et un américain à Paris, ils enregistrent “Three in Paris” qui paraît chez Sunnyside.

Jazz Bonus : Jeremy Udden - Three in Paris
John Betsch, Nicolas Moreaux, Jeremy Udden, © Sunnyside

Ces dernières années, le saxophoniste/compositeur Jeremy Udden s'est éloigné de ses projets d'ensemble plus étoffés pour se concentrer sur la musique avec une approche plus dépouillée et directe. Cela l'a conduit à travailler en solo, ce qui l'a ramené à l'une de ses principales influences, le grand saxophoniste Steve Lacy. 

Le jeu relâché et instinctif de Lacy a longtemps été une influence pour Jeremy Udden. Udden a même étudié avec le maître improvisateur lorsque Lacy enseignait au New England Conservatory de Boston. Après la mort de Lacy en 2004, Udden s'est produit lors d'un concert commémoratif qui s'est tenu à New York, en compagnie de plusieurs amis et collaborateurs de Lacy, dont le batteur John Betsch.

Au cours des dernières années, Jeremy Udden a également entamé une collaboration avec le bassiste parisien Nicolas Moreaux, avec lequel il a enregistré “Belleville Project”, qui est sorti en 2015. Tous deux ont continué d'envisager de nouveaux projets. Il s'avère que l'Américain d'origine, John Betsch, s'est installé à Paris pendant des décennies et que Nicolas Moreaux s'est produit avec lui à l'occasion. L'idée d'incorporer Betsch dans un projet en trio a germé et se concrétise dans ce nouvel enregistrement, “Three In Paris” qui paraît chez Sunnyside.

Betsch est depuis longtemps une référence dans le monde du jazz d'avant-garde, participant à des ensembles dirigés par des musiciens aussi divers que Abdullah Ibrahim, Benny Golson, Dewey Redman, Archie Shepp, Mal Waldron ou Henry Threadgill. Le batteur a eu une affiliation de deux décennies avec Steve Lacy.  Cela lui a permis de comprendre en profondeur l'approche unique du saxophoniste en matière d'improvisation.  

Après s'être reconnecté avec Jeremy Udden, Betsch a été ravi de participer à ce nouveau projet.  Lorsque 'Udden s'est envolé pour Paris avec sa femme et leur fille en août 2018, il a apporté trente pièces à répéter, dont des originaux et des compositions de Steve Lacy.  Bien qu'il soit conscient du poids émotionnel et artistique que peut représenter le matériel de Lacy pour Betsch, l'appréhension de Jeremy Udden s'est avérée infondée, car John Betsch s'est montré humble et incroyablement encourageant. Leur seule répétition a été consacrée à trouver les morceaux qui fonctionnaient le mieux et la direction qu'ils devaient prendre.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)