Jazz Bonus : Ilhan Ersahin Wonderland

Parution de « The Other Side » d'Ilhan Ersahin chez Nublu.

Jazz Bonus : Ilhan Ersahin Wonderland
Ilhan Ersahin ©DR

Depuis une quinzaine d’année, Ilhan Ersahin navigue entre New York et Istanbul et reste une figure importante de l’underground new-yorkais.
Ilhan Ersahin a composé pour Norah Jones, Bebel Gilberto, U-Roy et se produit avec de nombreuses formations qu’il a créées : Love Trio, I led 3 lives, Nublu Orchestra ou encore Wax Poetic.

Très impliqué dans la création du club le Nublu à Istanbul, en 2002 il crée à son tour son propre club de jazz, qu’il appellera également le Nublu, à New-York dans l’East Village, en clin d’œil au club stambouliote où il joue encore très régulièrement.

Avec « Wonderland » son nouveau projet, c’est une véritable immersion au cœur de l’effervescente Istanbul qui vous prend pour ne plus vous quitter !

La passion d'Ersahin pour la musique turque a inspiré d'autres projets, comme Istanbul Sessions et l’album du groupe Wax Poetic, Istanbul. A travers Wonderland, Ersahin exploite une particularité, la teinte Byzantinne luxuriante qu'il décrit comme, "NYC Nublu explorant ses romatiques couleurs arabo-gypsy ".

L'histoire de Wonderland a débuté il y a douze ans, lorsque Ersahin rencontre Husnu Senlendirici, un maître clarinettiste qui a su intégrer son jeu conventionnel traditionnel à l' esthétique Nublu. Husnu Senlendirici est un prodige, un des plus grands représentants de la tradition musicale gypsy des Balkans, fait rare pour un musicien de 40 ans. C’est une célébrité turque issue d'une famille musicale traditionnelle dont la gloire provient plus de sa perspicacité musicale que de ses fréquentes apparitions télévisées. Après son glorieux premier succès, Wonderland en 2003, Senlendirici est devenu une star recherchée en Turquie et la région ; et Ersahin est devenu très occupé par son club Nublu de New York, puis son label et de nombreux autres projets. "Le groupe a été mis au placard," explique Ersahin. "Mais le souvenir de la belle aventure Wonderland, ne nous a jamais quitté. Ca a pris du temps pour rassembler le clan disparate des musiciens des Balkans. "

Les autres participants à ce projet sont quelques pointures très motivées parmi les stars de la pop et du jazz. Le violoniste Adnan Karaduman qui a enregistré sur d’innombrables albums et le joueur de kanun Nuri Lekesizgoz, découvert récemment sur de nombreux enregistrements passés.

Gilberto Gil et Jane Birkin ont tous les deux été approchés par Ilhan Ersahin et sont inscrits dans l’aventure par la beauté du projet Wonderland. Birkin a été convaincue par les arrangements cordes sur son morceau lui rappelant son travail avec Serge Gainsbourg sur « Valse de Melody Nelson », et a choisi d’interpréter une de ses propres poésies, Fathers and Daughters. Comme le Brésil est un élément central de l’esthétique Nublu, la présence du fondateur du Tropicalisme et ancien Ministre de la Culture, Gilberto Gil, chantant et scattant avec abandon, était une évidence. Il a fait les voix dans un studio brésilien et a été heureux de s'exprimer sur les sonorités turques ; précisant à Ilhan qu’il adorait Istanbul et voyait cette ville comme une peinture onirique.

Sur le même thème