Jazz Bonus : hommage à Hamiet Bluiett

Décès du saxophoniste et compositeur américain Hamiet Bluiett le jeudi 04 octobre 2018.

Jazz Bonus : hommage à Hamiet Bluiett
Hamiet Bluiett, © Getty / Leon Morris

Hamiet Bluiett était né le 16 septembre 1940 à Brooklyn. Initié très tôt à la musique par sa tante, directrice d’une chorale religieuse, il déchiffre à quatre ans et commence par la clarinette. En parachevant ses études à la Southern Illinois University, il apprend la flûte et le sax baryton. Après son service dans la marine, il va à Saint Louis et entre dans le Black Artist Group (organisation similaire à l’AACM de Chicago).

En 1969, il s’installe à New York et fréquente Pharoah Sanders, Elvin Jones, McCoy Tyner en même temps qu’il joue avec Tito Puente, Howard McGhee ou dans l’orchestre de Thad Jones-Mel Lewis. Il intègre le groupe de Charles Mingus. En 1972, il enregistre pour la première fois avec Julius Hemphill. En 1975, habitué du Studio Rivbea de Sam Rivers, il devient l’un des phares du mouvement dit “des lofts” et l’année suivante, enregistre son premier disque en leader, tout en travaillant la composition.

En 1977, il fonde le World Saxophone Quartet, et en 1985, il dirige un ensemble de sept clarinettes avec section rythmique, The Hamiet Bluiett Clarinet Family. En 2002, il retourne à Brooklyn, enseigne à New Haven et se produit à la tête de son Youth Improvisational Orchestra. Il était surnommé “le nouveau messie du saxophone baryton”...
[D’après “Le nouveau dictionnaire du jazz” par Jean-Pierre Moussaron]