Jazz Bonus : GoGo Penguin - A Humdrum Star

En avant-première, « A Humdrum Star » de GoGo Penguin qui paraît le 09 février chez Blue Note/Universal.

Jazz Bonus : GoGo Penguin -  A Humdrum Star
Gogo Peguin, © Linda Bujoli/Nicky Rybka Glodsmith

La musique de GoGo Penguin est née de la confrontation entre des univers très différents. La richesse des atmosphères que les trois musiciens de Manchester parviennent à créer doit tout autant à leur amour de l’electronica qu’à leur formation classique et à des années passées à jouer dans des ensembles de jazz et des groupes indés. S’il prend appui sur les fondations posées par « V2.0 » (2014) et « Man Made Object » (2016), leur nouvel album, « A Humdrum Star » qui sort chez Blue Note / Universal, s’aventure toutefois dans des contrées inexplorées.

Le bassiste Nick Blacka, le pianiste Chris Illingworth et le batteur Rob Turner évoquent la nature presque symbiotique de leur relation musicale ainsi que celle qui les unit au producteur et ingénieur du son Joe Reiser (véritable « quatrième membre » du groupe, tant en studio qu’en tournée) et au co-producteur Brendan Williams. Semblables en cela aux chansons des précédents albums, tous les titres de « A Humdrum Star », qu’ils aient été composés collectivement à partir d’une simple ligne de piano, de basse ou d’une maquette sommaire réalisée par Rob sur des logiciels comme Logic ou Ableton, trouvent leur origine dans un amour sans borne pour la musique électronique.

Les titres des disques de GoGo Penguin en disent souvent long sur les intentions du groupe et celui du dernier album ne fait pas exception. Bien que n’ayant été choisie qu’une fois l’enregistrement terminé, l’expression « A Humdrum Star », empruntée à l’astrophysicien américain Carl Sagan, parvient à restituer à la perfection l’esprit de l’album.