Jazz Bonus : Echoes of Swing - Travelin’

Parution aujourd’hui de l’album “Travelin’” de Echoes of Swing chez ACT.

Jazz Bonus : Echoes of Swing - Travelin’
Echo Of Swing, © Saschal Kletzsch

L’album de Echoes of SwingTravelin’” qui paraît aujourd’hui chez ACT, célèbre les 20 ans du fameux quartet.

La plupart des musiciens de jazz sont des voyageurs : leur lieu de travail ? Les clubs, les festivals… Echoes of Swing, cependant, a une autre dimension : ce quartet est en soi un voyage à travers le temps, puisqu’ils remontent jusqu’au au jazz classique des années 20 à 50, tout en le réactualisant. Et ceci depuis 20 ans !

Nous faisons un véritable tour du monde musical dès l’Orient Express de Chris Hopkins, l’ouverture de l’album. Dès le début, on a un indice de ce qui va arriver ensuite : un navire de pirate dans la tempête sur une mesure 12/8 avec Das Wrack Der Guten Hoffnung de Bernd Lhotzky, puis le calme des mers du Sud, avec Fiji Hula Bula de Hopkins jusqu’à Southern Sunset de Sidney Bechet avec une version qui nous transporte vers une nuit paisible, sensuelle… Et quel meilleur moyen d’illustrer l’envol qu’avec le tube italien Volare qu’il emmène vers un Harlem Stride, faisant penser au sextet de John Kirby.

Plusieurs compositions originales et arrangements complexes avec des pièces originellement pour piano ou orchestre sont adaptées au quartet, témoignant d’une profonde connaissance de l’histoire de la musique. Sophistiqué, réfléchi certes, mais l’impératif du jazz old school, celui de l’entertainment, est toujours là : beaucoup d’humour, que ce soit à travers des citations musicales amusantes, l’ironie subtile de la voix de Colin Dawson, ou des titres farfelus comme On A Slow Goat Through China – l’allusion de Chris Hopkins au standard de Frank Loesser.

Pour “Travelin’”, les mots du grand Dick Hyman - la dernière légende vivante du piano jazz classique – qu’il a prononcés à propos d’Echoes of Swing sont particulièrement d’actualité : “Chacune de leurs pièces est une perle ! Ensemble, ils ont une approche unique du jazz et chacun des membres est un maître”.

Colin T. Dawson (trompette, cornet, bugle, voix)
Chris Hopkins (saxophone alto)
Bernd Lhotzky (piano, célesta)
Oliver Mewes (batterie)

A écouter dans l'émission sur Norma WInstone