Jazz Bonus : David Tixier - Because I Care

“Because I Care” est le titre du nouvel album de David Tixier en trio, enregistré en février 2020 à L’Alhambra Studio à Rochefort-sur-mer en France, juste avant le premier confinement du mois de mars.

Jazz Bonus : David Tixier - Because I Care
David Tixier, © Corbis / Zaki-Maayoufi

C’est dans un contexte social de discorde, de désaccord, et de climat économique et politique fragile, que cet album s’inscrit. Le titre de l’album “Because I Care” du David Tixier Trio, fait référence à la volonté de comprendre, sentir, intérioriser, les messages extérieurs du monde qui nous entoure. Ce dernier, à l’ère des réseaux sociaux et de l’ultra-connectivité de chaque individu constituant nos sociétés modernes, se voit être le théâtre d’une incapacité d’écoute de l’autre, de sa différence, de son point de vue, et l’absence de dialogue se fait alors gravement ressentir. 

Les plateformes des réseaux sociaux, prises d'assaut en outil de promotions, de rabâchage publicitaire, voire de campagne de désinformations (“fake news”) sillonnent les esprits de ces utilisateurs en leur proposant toujours plus de contenus allant dans le sens de leur seul plaisir, opinions, et jugement. Si bien qu’aujourd’hui, il est difficile d’accepter la différence d’opinion. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

C'est ici que "Because I Care" voit le jour et qu’au sein de ce tiraillement naît la volonté de ne pas avoir à choisir un camp, mais de faire cohabiter les opinions, et d'essayer de les comprendre, de se soucier du monde (to care). Cet album, au travers de 9 morceaux en trio, dont 3 avec le chanteur David Linx en invité de marque, emprunte des bribes de chemins d’idées, des amorces, laissées libres à l’interprétation de chacun. Il rend aussi hommage au chanteur Neil Young, avec une reprise du morceau Old Man.
(extrait du communiqué de presse)