Jazz Bonus : Charnett Moffett - New Love

Le bassiste Charnett Moffett affine encore un son virtuose sur “New Love”, son 17ème album en leader. Sortie chez Motéma.

Jazz Bonus : Charnett Moffett - New Love
Charnett Moffett, © Rebecca Meek

"L'homme qui n'a pas besoin de frettes et seulement d'une légère introduction" - Afropop Worldwide 

Suite exploratoire et vibrante de son enregistrement de 2018 “Bright New Day”, “New Love” exprime les réflexions de Charnett Moffett sur l'amour et une acceptation du changement comme faisant partie de la progression de la vie : "La musique est un langage universel qui parle à toutes les personnes. Dans la vie, les êtres humains sont dans un processus constant de changement - que l'individu soit conscient de ce processus ou non." 

Abordant un éventail de sons, de traditions et de répertoires originaux, Charnett Moffett propose douze titres effervescents. "Sur cet album, nous avons utilisé différents concepts musicaux", explique-t-il. "Je voulais utiliser un son différent du dernier album qui me permettrait d'avoir plus d'espace". 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Charnett Moffett joue de la basse électrique sans frettes, souvent dans son registre supérieur, aux côtés de partenaires comme Jana Herzen à la guitare et au chant, Corey Garcia et Malick Koly à la batterie et Irwin Hall aux saxophones et à la flûte. L'interaction entre les musiciens traverse l'album de bout en bout. 

Lorsque vous utilisez la basse comme un instrument principal - comme une voix, pour créer des mélodies - et que vous avez plus d'espace, le son de l'instrument peut résonner davantage et être entendu de manière plus complète pour sa "nouvelle" position", explique Charnett Moffett, qui a laissé de côté le piano. 

Renonçant intentionnellement à répéter avant la date du studio, les artistes ont travaillé leur nouveau répertoire sur place avec Charnett Moffett à la baguette. "Il nous a donné ses consignes lors de la session", explique Jana Herzen, qui soutient que la réactivité entre les membres du groupe fait partie du son d'ensemble, les artistes travaillant les uns avec les autres, dans divers contextes, au fil des années. "La fluidité entre appel et réponse est juste un résultat naturel de ce processus", dit-elle. "Tout ce que vous entendez relève d'une conversation de haut niveau à laquelle vous prenez part. Nous sommes tous en train d'écouter et de créer en même tempset l'écoute de ce que font les autres musiciens affecte constamment ce que nous jouons." La présence vocale omniprésente dans le disque élève les éléments de la conversation, créant un dialogue vivant, interactif, d'une chanson à l'autre. Cette qualité s’exprime ouvertement dans les paroles, mais aussi, de manière moins explicite, dans les sections instrumentales. 

EN SAVOIR PLUS SUR CHARNETT MOFFETT

Charnett Moffett a fait ses débuts sur Blue Note Records en 1987. Après avoir signé avec plusieurs autres labels au fil des ans, il a trouvé sa place chez Motéma en 2008. La carrière de Moffett a commencé comme un prodige, apparaissant dans le groupe de son père Charles Moffett (qui fut batteur d’Ornette Coleman) à l'âge de 8 ans. En plus de sa carrière de leader, Moffett a collaboré en tant que "bassiste des stars" avec des artistes aussi importants que Wynton Marsalis, Art Blakey, Ornette Coleman, McCoy Tyner, Tony Williams, Dizzy Gillespie, Herbie Hancock, Dianne Reeves, Arturo Sandoval, Anita Baker, Stanley Jordan, Harry Connick, Jr., David Sanborn, Branford Marsalis et Bette Midler. Il a participé à plus de 200 albums, dont beaucoup sont considérés comme des classiques.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)