Jazz Bonus : Cecil L. Recchia - Songs Of The Tree

Parution de « Songs of the Tree : A tribute to Ahmad Jamal » de Cecil L. Recchia chez Black & Blue.

Jazz Bonus : Cecil L. Recchia - Songs Of The Tree
Cecil L. Recchia

C’est aux Trophées du Sunset/Sunside, en 2008, que Cecil L. Recchia se fait connaître du public au sein de son quartet et devient une habituée des lieux de la scène jazz parisienne.
Avec « Songs of the Tree : A tribute to Ahmad Jamal » enregistré avec Vincent Bourgey x (piano), Manuel Marches (basse) et David Grebil (drums), elle rend un hommage vocal à la légende vivante du piano jazz Ahmad Jamal.
De Poinciana à Autumn Leaves en passant par Minor Moods et Volga Boatmen - dont elle signe les textes, la mezzo a conçu son répertoire autour des arrangements mythiques du natif de Pittsburgh et livre un opus définitivement jazz.

« Ahmad Jamal demeure à ce jour l'un des derniers témoins encore en activité de l'ère des géants du jazz. Son travail constitue pour moi une grande source d'inspiration. Attribuant à la basse et à la batterie des rôles indépendants, Jamal a une conception orchestrale du trio. Les innovations rythmiques, les interludes joués en ostinato, un sens aigu et unique tant de l'espace que des dynamiques, participent de la grande sophistication de ses arrangements pour trio et confèrent à l'ensemble des pièces jouées une cohérence et une sonorité très particulières, identifiées comme la "signature" d'Ahmad Jamal, auxquelles je suis très sensible.
Sa musique m'accompagne depuis toujours. En ajoutant mon chant sur ses arrangements, je me suis rendue compte que je pouvais utiliser ma voix avec plus d'espace et de dynamique ; éléments qui caractérisent son jeu et sa conception du trio.
Ce fut un défi car en tant que musicien, on est toujours influencé par des pairs qui pratiquent le même instrument. Mais l'aventure fut pavée de surprises, car Jamal a une dimension de metteur en scène et d'acteur. Deux éléments qui peuvent nourrir le chant. Le fait d'être entourée de musiciens qui connaissent et aiment la musique d'Ahmad Jamal, fut aussi une chance incroyable
. » Cecil L. Recchia

Sur le même thème