Jazz Bonus : Bob Marley in Jazz

Entre le reggae et le jazz, on trouvera aisément quelques points communs… À commencer par un nombre conséquent de reprises du répertoire de Bob Marley. Souvent inattendues. Enquête confiée par Wagram Music au détective Lionel Eskenazi.

Jazz Bonus : Bob Marley in Jazz
Bob Marley, © Getty / Charles Steiner

Ce projet fait suite à toute une série d'albums de la collection "In Jazz" que Lionel Eskenazi a initié avec le label Wagram Music. Il y eu "Gainsbourg in Jazz", "The Beatles In Jazz", "Hendrix in Jazz", "Dylan in Jazz" et "Prince in Jazz" et plusieurs à venir qui sont en préparation dont un "David Bowie in Jazz"....

Wagram Music a profité de la célébration des 75 ans de sa naissance pour rendre hommage à Bob Marley (né en 1945 comme Keith Jarrett, mais au mois de février !), sachant aussi qu'en mai 2021, nous célébrerons les 40 ans de sa disparition. En cherchant des reprises de Bob Marley, Lionel Eskenazi s’est rendu compte que beaucoup de jazzmen avait repris ses chansons. 

Les majors company rechignant à autoriser l’utilisation par d’autres de leur catalogue, Lionel Eskenazi a dû aller chercher du côté des labels indépendants. Quatre artistes français sont présents dans la compilation : Pink Turtle, Xavier Desandre Navarre, Nguyën Lê et Sébastien Lovato). Lionel Eskenazi a également pu dégotter de “grosses pointures” étrangères comme Sly& Robbie ou The Holmes Brothers, ainsi que le pianiste cubain Alexis Bosch sur deux titres. À noter que tous les grands tubes de Bob Marley sont présents dans cette compilation (à l'exception de No Woman, No Cry).

Concernant le morceau Waiting In Vain de Xavier Desandre Navarre, il a été enregistré en 2014 lors des sessions de son premier album en leader "In Pulse". Le label "Jazz Village" n'avait pas souhaité que ce morceau (qui était la seule reprise du disque) figure sur l'album, préférant le proposer uniquement en bonus aux personnes qui le téléchargeraient. Il s'agit donc d'un morceau inédit en disque !

Waiting In Vain a été enregistré à la fin de la session d'enregistrement et le pianiste Emil Spanyi a dû quitter le studio précipitamment pour aller chez le dentiste suite à une rage de dents ! C'est donc le saxophoniste Stéphane Guillaume qui tient le piano sur ce titre (en plus de jouer du sax soprano), Stéphane Kerecki est à la contrebasse et Xavier Desandre Navarre à la batterie et aux percussions. Xavier avait envie d'inviter Vincent Peirani à se joindre au groupe : il joue de l'accordina sur ce titre.