Jazz Trotter : Beady Beast - On The Go

Le duo Beady Beast risque d'en surprendre plus d'un avec “On the Go” qui paraît chez Between The Lines, car ici, les guitaristes Christy Doran et Franz Hellmüller ne s'entendent qu'à la guitare acoustique.

Jazz Trotter : Beady Beast - On The Go
Beady Beast, © Fyi Martina

Ils comptent tous deux parmi les guitaristes les plus novateurs de la scène suisse. Christy Doran est depuis longtemps une figure du jazz européen. Il est l'un des membres fondateurs d'OM, mais il n'a cessé de faire parler de lui avec ses propres groupes et projets depuis les années 1980. Son partenaire Franz Hellmüller n'a cessé de se produire au cours des dix dernières années, surtout en trio, notamment avec Luca Sisera et Tony Renold, avec Stefano Risso et Marcel Papaux et avec Patrick Sommer et Martin Perret. Tous deux ont surtout exploré les possibilités de la guitare électrique.

"Nous sommes tous deux citoyens de Lucerne", souligne Franz Hellmüller, qui raconte comment ils se sont rapprochés l'un de l'autre. "Avant de connaître Christy personnellement, je connaissais sa musique, mais j'étais encore assez jeune. Plus tard, j'ai pu étudier avec lui et à un moment donné, nous avons commencé à jammer ensemble. La composante musicale et la composante humaine étaient toutes deux parfaites. Finalement, nous nous sommes mis d'accord sur un projet de duo commun pour lequel nous avons tous deux composé des morceaux. Nous voulions jouer exclusivement de la guitare acoustique sans aucun effet spécial".

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Son camarade a trouvé que c'était une excellente idée. "J'aime vraiment jouer de la guitare acoustique", a déclaré Christy Doran. "Dans tous les autres projets auxquels je participe, je joue de la guitare électrique avec de nombreux effets spéciaux. La guitare acoustique me manque alors, que j’en joue dans mes programmes solo depuis les années 80. Une guitare acoustique sonne bien, mais en jouer à deux est tout simplement extraordinaire. J'ai toujours pratiqué la guitare acoustique ; le jeu est un peu plus restreint, mais ça a l'avantage de pouvoir l'emmener partout avec soi. Par exemple, en vacances, où je pratique aussi beaucoup. Cela permet de trouver des idées et des accords différents. Grâce à la possibilité d'inclure des cordes ouvertes et des harmoniques, c'est un monde en soi."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Les neuf morceaux de "On the Go" vibrent de tension musicale, mais ils sont à la fois amicaux et accueillants, mélodiquement et rythmiquement diversifiés et bouillonnent d'idées. "Nous avons tout simplement commencé à composer", a déclaré Franz Hellmüller. "Dans certains cas, j'ai également utilisé et recomposé des morceaux que j'avais déjà joués avec des groupes". Le répertoire a été soigneusement élaboré pendant plusieurs années. "Nous nous sommes réunis à plusieurs reprises pour des répétitions, ajoutant des pièces qui mettaient encore plus de couleur en jeu, se souvient Christy Doran. "Cela devait avoir l'air surprenant".

De nombreux prédécesseurs viennent à l'esprit lorsqu'on entend "On the Go", comme Ralph Towner et John Abercrombie ou Larry Coryell et Philip Catherine, qui sont bien sûr également familiers aux deux Suisses. "Il y a déjà eu de nombreux duos de guitares, confirme Christy Doran, mais je pense que les possibilités ne sont pas encore épuisées, notamment en ce qui concerne les aspects mélodiques, mais aussi les rythmes et les sons. Chez moi, on peut déjà entendre les influences de la musique improvisée et peut-être aussi l'austérité qui m’a toujours caractérisé."

"J'aime la diversité de l'ensemble de notre répertoire", confie Franz Hellmüller. "Il y a des passages librement improvisés dans lesquels nous jouons de manière très mélodique, et puis il y a des choses qui sont très percussives ou l'orchestration joue un grand rôle."
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)