Jazz Bonus : Anthologie Jazz Heroes (suite 1)

Voici une anthologie faite de chefs d’oeuvre, d’associations mentales et de désir. Il n’y a pas tout, mais il n’y manque rien.[Francis Marmande].

Tous les musiciens de jazz sont des passeurs : passeurs entre ancien et moderne, entre Afrique et Europe, entre sacré et profane, entre maîtrise et folie, entre spiritualité et combats… Le jazz ne répète rien. (...)

Aimer à ce point Coleman Hawkins et Lester Young, les demi-dieux du ténor, sous le regard de Charlie Parker, le héros de la première révolution en jazz, c’est simplement devenir Sonny Rollins.

Voici une anthologie faite de chefs d’oeuvre, d’associations mentales et de désir. Il n’y a pas tout, mais il n’y manque rien.
Voici une anthologie dont les choix, les matrices, les enchaînements, les pauses, la construction d’ensemble, reprenant séquences et disques entiers, ont fait l’objet de tous les soins.

Voici une anthologie qui n’intimide personne. Une anthologie que ne dicte ni la morale du choix, ni le conformisme, fût-il celui de l’anticonformisme, encore moins le (bon) goût. Une anthologie sentimentale, publique, privée, secrète.
Sa méthode est celle du moment. Elle répond aux hasards d’où elle vient.
Elle répond au plaisir qu’elle annonce. Ce serait l’anthologie de « quelqu’un ».
Quelqu’un d’ordinaire mais pas banal.

C’est une anthologie du temps du disque, de l’objet rare, cher et précieux, de tout ce qui l’escortait, photo, graphisme, lettrage, texte de présentation. On n’en avait jamais assez de jouir, on voulait savoir.

Jazz Heroes raconte une histoire. Elle raconte l’histoire de la musique afro–américaine, la plus grande invention du XXe siècle, plus neuve que le cinéma, plus imprévisible que l’aéroplane ou la fission de l’atome. Le jazz, cette langue qu’un peu tout le monde s’est mis à parler.
En 1962, Coltrane, Sun Ra et Ornette Coleman proclament les formes du jazz à venir. Eubie Blake (1883-1993) et Willie « The Lion » Smith (1897-1973) sont bien visibles. Duke Ellington (1899-1974), Louis Armstrong (1901-1971), Monk, Miles ou Coleman Hawkins sont en pleine activité.
Imaginez une planète où Héraclite, Shakespeare, Cervantes, Hugo, Rimbaud, Lautréamont, Tolstoï, Joyce, Malcolm Lowry et Céline, publieraient la même année. Et se tiendraient les uns les autres pour des héros dans un grand éclat de rire. »

Francis Marmande

Sur le même thème

Mots clés :