Jazz Bonus : Animation - Machine Language

Parution de « Machine Language » de Animation chez Rare Noise.

Jazz Bonus : Animation - Machine Language
Bob Belden

« Machine Language » est un opéra cyberpunk, une tentative de répondre à la question : « Une machine peut-elle avoir de lʼimagination ? »

Cʼest le dernier et peut-être le plus ambitieux travail du compositeur, orchestrateur, arrangeur, saxophoniste et producteur américain Bob Belden et son ensemble historique Animation, avant sa mort prématurée le 20 mai dernier.

Afin de réaliser sa vision, Bob Belden a enrôlé Bill Laswell à la basse électrique et le célèbre chanteur de jazz Kurt Elling en tant que narrateur. Comme pour l'album précédent dʼAnimation, Transparent Heart, (RareNoiseRecords 2012), on retrouve Peter Clagett à la trompette électrique, Roberto Verastegui aux claviers et Matt Young à la batterie.

« Machine Language » sʼinspire de plusieurs sources littéraires (Philip K. Dick, Iain M. Banks), audiovisuelles et cinématographiques (2001 Space Odyssey de Kubrick), et musicales (la période électrique de Miles Davis en étant peut-être la plus évidente). Elle y sont traduites en un tissage musical de jazz électrique, dʼambient, de striures de drum 'nʼ bass, soutenus et guidés par un texte de Bob Belden décrivant l'évolution dans le temps de la relation entre l'esprit humain ("The Human Machine") et lʼintelligence artificielle émergente ("The Pure Machine").

L'arc de l'album se développe au gré de 12 compositions, qui commence avec le rêve dʼun enfant (A Childʼs Dream) et se termine par le rêve d'une machine (A Machineʼs Dream ). Les intelligences artificielles, créées par l'esprit humain, vont finalement le transcender, le rendant obsolète et in fine redondant. Néanmoins, à la fin de ce processus, elles se trouvent confrontées aux mêmes nécessités, en particulier celle de recréer le rêve dʼorigine de l'enfant. La dialectique reste ainsi en tension et suspens ; la seule constante étant la puissance universelle de l'imagination, qui transcenderait toute distinction.

Mots clés :