Jazz Bonus : Alfredo Rodriguez et Pedrito Martinez - Duologue

Le duo 100% cubain, validé par Quincy Jones, de Alfredo Rodriguez et Pedrito Martinez sur “Duologue” qui paraît chez Mack Avenue/Pias.

Jazz Bonus : Alfredo Rodriguez et Pedrito Martinez - Duologue
Alfredo Rodriguez et Pedrito Martinez, © Anna Weber

On  connaît  l’histoire  étonnante d’Alfredo  Rodriguez,  pianiste cubain qui  réussit  à  franchir  la  frontière des  Etats-Unis  en janvier  2009  dans  des  conditions  rocambolesques, adoubé par Quincy Jones, nominé aux Grammy Awards ! L’histoire  de Pedrito  Martinez peut  paraître  à  première  vue similaire : lui aussi vient de la Havane et a émigré de Cuba aux USA pour  créer  une  musique  riche  des multiples  influences de son parcours. 

Si  on  y  regarde  d’un  peu  plus  près,  Alfredo Rodriguez  est  né  dans  une famille  de  musiciens,  son  père  est  un  chanteur  populaire  et  animateur de télévision. Enfant prodige, il  étudie  le  piano  classique au conservatoire Amadeo Roldánet à L’instituto Superior de Arte, y apprenant Bach, Stravinsky... tout  en  jouant  de  la  musique  populaire avec son père, avant de se tourner vers le jazz et de rencontrer Quincy Jones lors du concours International de piano de Montreux en 2006. 

Pedrito Martinez, quant à lui, a fait ses armes dans les rues de la Havane, apprenant les percussions et le style vocal de la musique  afro-cubaine  et  religieuse.  De  10  ans  l’aîné  de  Rodriguez,  il  est  arrivé  aux  États-Unis  en  1998, a  reçu  peu  après  le prestigieux prix Thelonious  Monk  Institute  of  Jazz  International  Afro-Latin  Hand  Drum  Competition,   avant d’apparaître  dans  le  film  documentaire “Calle  54”.  Il  a  cofondé  ensuite  un  groupe  de  fusion latine,  Yerba  Buena,  avec lequel il a enregistré plusieurs albums et multiplié les tournées. Pedrito Martinez  a  enregistré  ou  joué  avec  Wynton Marsalis,  Sting,  Bruce  Springsteen,  Paul  Simon,  Angelique  Kidjo,  Chucho  Valdés  et  James  Taylor.  Leader  de son propre quartet depuis 2005, il a été nominé aux Grammy Award en 2013. 

Malgré leur origine cubaine, ils ne se rencontrent qu’aux États-Unis; leur première collaboration date de l’album « The Invasion Parade » mais ce n’est qu’à l’occasion d’une petite tournée début 2017 qui passe par le Jazz Standard à New York qu’ils ont l’occasion de jouer en duo ! « Ce  qui  fait  que  ce  duo  est  complètement  différent  est  que  je  suis  issu  du  côté traditionnel et  Alfredo  du  côté classique,  déclare  Pedrito Martinez.  Le  mélange  des  deux  donne  une  musique  extraordinaire  et  originale. Alfredo  a  de brillantes  idées  lorsqu’il  compose  et rassemble  des  mélodies,  et  c’était  si  facile  de  mélanger  et  intégrer  ses  idées  et vice-versa ! Chaque chanson a un son différent et sa propre histoire. » 

Processus simple pour “Duologue” : Alfredo Rodriguez  envoie  ses  compositions enregistrées  sur  son  téléphone  à Pedrito Martinez  qui  écrit  les  paroles  et  trouve  les  rythmes inspirés  de  ses  influences  (reggae,  R&B  des  années  70,  jazz,  funk...).  Un  travail  d’une  semaine  ensemble  à  Los Angeles  avant  l’enregistrement  en  studio  plus  la touche finale du  producteur  Quincy  Jones et  on  obtient  ce  nouvel album  « Duologue »,  qui  contient  des  compositions  aussi  différentes  que  Africa,  inspirée des  rythmiques  du monde entier, le classique cubain El Punto Cubano, une reprise de Thriller de Michael Jackson ainsi qu’un titre  directement inspiré du jeu vidéo  Super  Mario  Bros  3, ces  deux  derniers étant directement inspirés du succès que rencontre Alfredo Rodriguez sur les réseaux sociaux où il aime jouer des chansons pop dans le style timba. 

Le New  York Times  les décrit ainsi : « La musique  de  M. Martínez traite de la joie  comme d’un  idéal  à atteindre. Les  rythmes  bouillonnants  de  ses  congas  font  apparaître l’image de la sueur perlant sur son corps sans qu’il y prête attention, l’effort étant sa propre récompense. Pour  M. Rodríguez, l’accroche est  différente. Il est constant, construit des entrelacs de rythmes complexes à toute allure avec une facilité  dont  il  est  difficile  de  percer  le  mystère. Mais il donne l’illusion d’un sang-froid  absolu ; c’est  ce  qui  fait  son  charme. »

Alfredo Rodriguez et Pedrito Martinez seront en concert le vendredi 31 mai au théâtre municipal de Coutances (50) dans le cadre de Jazz sous les Pommiers.