Jazz Bonus : Albert Golowin, Friedrich Gulda – Donau So Blue

Réédition de « Donau So Blue » de Albert Golowin & Friedrich Gulda chez MPS.

Le morceau titre "Donau So Blue" est un blues sur lequel le compositeur et pianiste autrichien Friedrich Gulda (1930 - 2000) est accompagné par deux musiciens de jazz chevronnés : Hans Rettenbacher à la basse et à la batterie Manfred Josel.

Gulda se sentait un étranger dans le monde du jazz. Il était un interprète renommé de Mozart et Beethoven, mais ne voulait pas être lié au monde de la musique classique. Et qui était le chanteur Albert Golowin ? Gulda le décrit comme «un alangui, un certain type de Viennois, un dilettante de grand talent, un baryton raté avec une aversion pour la salle de concert. "
En fait, Golowin était un pseudonyme que Gulda utilisait pour chanter. Le pianiste a été célébré comme brillant et critiqué comme un enfant terrible. Souvent, Gulda ne se tenait pas au programme annoncé ; une fois il a joué nu.

En 1999 Gulda a fabriqué la nouvelle de sa propre mort - et célébré sa résurrection avec une fête techno. Son antipathie envers l'establishment des concerts conduit le virtuose du piano sur la scène de jazz. Il a joué avec les plus grands tels que Dizzy Gillespie, Chick Corea, et Rolf Kühn. Mais "on entend immédiatement le phrasé mutilé du jazz, le manque d'entraînemen t," proclame le critique Joachim-Ernst Berendt. Le gourou du jazz continue en déclarant que «l'amour de Gulda pour le jazz, c'est comme l'amour pour une femme que l'on ne pourra jamais avoir." Néanmoins Berendt a constaté que le chant de Gulda-Golowin "sonne comme le blues à l'ancienne."
Et les textes calomnieux de Gulda - également en vedette dans cette production MPS - rappellent les œuvres de l'acteur-cabarettiste viennois Helmut Qualtinger et du compositeur-cabarettiste austro-américain Georg Kreisler.

Sur le même thème