Jazz Bonus : Aki Takase, Daniel Erdmann - Isn't It Romantic ?

“Isn’t It Romantic ?” qui paraît chez BMC, est un dialogue entre deux musiciens sensibles aux problèmes du monde, où le saxophone de Daniel Erdmann et le piano de Aki Takase, non seulement s'accordent, mais osent même parfois se contredire.

Jazz Bonus : Aki Takase, Daniel Erdmann - Isn't It Romantic ?
Aki Takase & Daniel Erdmann, © Dirk Bleicker

Ils furent professeur et élève, Aki Takase et Daniel Erdmann sont devenus collègues. Après le quartet Japanic, ils enregistrent maintenant en duo, dans les studios de BMC Records. L'album “Isn't it Romantic ?” renvoie de façon fantaisiste à l'histoire du jazz à travers les histoires les plus personnelles, et leur jeu est marqué par des contours clairs, le romantisme, le sens du récit et la spontanéité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Aki Takase, pianiste japonaise vivant à Berlin, et Daniel Erdmann, saxophoniste d'origine allemande installé en France, se sont rencontrés pour la première fois au milieu des années 1990, lorsque Aki Takase enseignait l'improvisation à l'école de musique Hanns Eisler de Berlin, où Daniel Erdmann étudiait le jazz. À la suite de cette rencontre, Aki Takase a invité Daniel Erdmann à rejoindre son sextet jusqu'à ce que d'autres engagements de Daniel Erdmann l'amènent à Paris. Quinze ans plus tard, ils se sont croisés par hasard dans un aéroport parisien, et la même année, ils ont fondé le quartet Japanic, avec lequel ils ont sorti leur premier album “Thema Prima” en 2019 sur le label BMC.

La prochaine étape logique semblait être de continuer dans la forme du duo. Les compositions ont été écrites spécialement pour cette formation, et baignent dans une atmosphère de calme concentré. Bien que les passages à l'unisson soient joués avec précision, les deux musiciens s'autorisent une liberté totale dans l'improvisation. La façon dont ils s'écoutent, réagissent, se complètent ou se contrebalancent, montre qu'ils sont sur la même longueur d'ondes. Le piano sonne clair et précis, délimitant des contours purs, ou glisse parfois avec délice dans le romantisme. Le saxophone est fougueux, spontané, enclin à raconter des histoires et à exprimer des sentiments personnels. On pourrait voir leur dialogue comme un discours sur le monde d'aujourd'hui, un discours qui déborde d'une énergie vibrante et positive.

Aki Takase est née en 1948 à Osaka, au Japon. Elle a pris ses premières leçons de piano à l'âge de trois ans, puis a étudié au Toho Gakuen College of Music. Influencée par Ornette Coleman, John Coltrane et Charles Mingus, Aki Takase s'est rapidement tournée vers l'improvisation et, à l'âge de 25 ans, elle dirigeait son propre groupe de jazz. À partir des années 1970, elle donne régulièrement des concerts avec des musiciens qui comptent, tels que David Liebman, Lester Bowie, Sheila Jordan, John Zorn et bien d'autres. Ses albums sont sortis sur des labels tels que Enja, Leo et Intakt. La pianiste et compositrice Aki Takase est l'une des figures les plus polyvalentes du jazz contemporain, dont l'œuvre va des structures et harmonies traditionnelles à l'abstraction la plus totale, tandis que ses compositions sont imprégnées des traditions musicales de son pays natal. Elle est titulaire de nombreux prix européens, ayant remporté dix fois le prix des critiques de jazz allemands. En 2002, elle a remporté les SWR Jazz Awards fondés par la radio publique allemande et en 2018 le prix Jazzpreis Berlin.

Daniel Erdmann est né en 1973 à Wolfsburg en Allemagne. Il joue du saxophone depuis 1983 et lorsqu'il était étudiant à l'école de musique Hanns Eisler, il a été l'élève du saxophoniste et compositeur Gebhard Ullmann. il a enregistré de nombreux albums sous l'égide de labels prestigieux, comme Enja, ACT, Label Bleu, Intakt, et BMC avec deux albums enregistrés avec son groupe Velvet Revolution “A Short Moment Of Zero G” en 2016, “Won't Put No Flag Out” en 2019 qui ont gagné l'admiration de la presse jazz internationale le premier a également été choisi par les critiques allemands comme album de l'année en 2016 et a remporté le prix Echo Jazz. Erdmann a joué sur les scènes du monde entier avec des musiciens et des formations tels que Das Kapital, Vincent Courtois, Carlos Bica, Heinz Sauer, Samuel Rohrer, et Henri Texier. En 2020, Daniel Erdmann a reçu le prix SWR Jazz.
(extrait du communiqué de presse an anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)