Jazz au Trésor : Tony Bennett - The Beat Of My Heart

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition dans la série Jazz Connoisseur, chez Sony, de « The Beat Of My Heart » de Tony Bennett (1957).

Jazz au Trésor : Tony Bennett - The Beat Of My Heart
Tony Bennett, © tonybennett.com

Tony Bennett, cet immense crooner qui n’a cessé de frayer avec le jazz, signe en 1957 un très singulier album. Il venait tout juste de démarrer une collaboration avec le pianiste et arrangeur anglais Ralph Sharon et au retour d’une tournée éreintante, ils eurent l’idée, pour se régénérer, de s’entourer de quelques-uns des meilleurs batteurs et percussionnistes de l’époque : Chico Hamilton, Jo Jones, Art Blakey, Candido et Sabu !

Courageux, car non conforme à ce qu’attendait le public de Tony Bennett: quatre mesures de cordes, la voix, huit mesures de l’orchestre, retour au pont, envoyez, c’est pesé… Les réticences de Ralph Sharon n’y firent rien, Tony Bennett voulait mordicus son drum album. Pas évident à concevoir pour que la voix de Tony Bennett ne soit pas engloutie, tout en respectant la présence des batteurs sans leur demander de s’effacer. La quadrature du cercle ? Pas avec un Tony Bennett aussi déterminé. Avec Ralph Sharon, ils passèrent beaucoup de temps à imaginer puis sélectionner le répertoire qui allait marcher avec les batteurs, pour en arriver à 12 chansons.

Restait à faire le casting des batteurs. Tony Bennett ayant croisé Chico Hamilton et lui ayant parlé du projet, suscita la curiosité de ce dernier et il fut le cobaye de l’expérience. Quatre mois plus tard, le crooner appela Jo Jones, pour qui il avait le plus grand respect et l’idée germa de faire aussi appel à un ensemble de trombones pour apporter une touche totalement différente à celle de la première séance. Le tourneur de Tony Bennett appela Kai Winding à Chicago pour lui demander de sauter dans le premier avion avec trois collègues. Art Blakey fut le troisième à être sollicité, renforcé par Al Cohn et Nat Adderley. Et pour conclure Tony Bennett eut l’idée d’associer les percussionnistes Candido et Sabu à son batteur habituel, Billy Exiner et on passa un coup de fil à Herbie Mann pour qu’il rapplique avec quelques flûtistes. Le projet fou était devenu réalité.

The Beat Of My Heart
Tony Bennett, voix
Ralph Sharon, piano, arrangements
John Pisano, guitare
James Bond, contrebasse
Chico Hamilton, batterie
New York, 27 juin 1957

Let’s Begin
Tony Bennett, voix
Ralph Sharon, piano, arrangements
Nat Adderley, trompette
Al Cohn, sax ténor
Milt Hinton, contrebasse
Art Blakey, batterie
New York, 14 octobre 1957

Blues In The Night
Begin The Beguine

Tony Bennett, voix
Ralph Sharon, piano, arrangements
Kai Winding, James Dahl, Robert Alexander, Ziskind Lieb, trombone
Eddie Costa, vibraphone
Eddie Safranski, contrebasse
Jo Jones, batterie
New York, 21 octobre 1957

Let There Be Love
Tony Bennett, voix
Ralph Sharon, piano, arrangements
Herbie Mann, Robert Jasper, William Slapin, Vincent Vittorion Spencer Sinatra, flûte
Billy Exiner, Candido, Sabu, batterie
New York, 25 octobre 1957

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Tony Bennett : Let's Begin

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Tony Bennett - Blues in the night

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Tony Bennett : The Beat Of My Heart

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Tony Bennett : Let There Be Love