Jazz au Trésor : Terry Gibbs - Plays The Duke

Réédition chez Avid Jazz de quatre albums du vibraphoniste Terry Gibbs enregistrés entre 1956 et 60. Dont un étonnant "Plays The Duke" en quartet avec l'accordéoniste Pete Jolly.

Jazz au Trésor : Terry Gibbs - Plays The Duke
Terry Gibbs ©lastfm

C'est au sein des big bands de Woody Herman (1948-49) puis de Benny Goodman (1950-52) que le vibraphoniste Terry Gibbs se fit d'abord remarquer, avant d'entamer une carrière de leader sur la West Coast à partir de 1957. Ce sont ces années là, quand il quitte New York (l'album «Swingin'» de 1956) pour Los Angeles («Plays The Duke» en 1957, «More Vibes On Velvet» en 1958 et «Music From Cole Porter's Can Can» en 1960) qui viennent d'être rééditées en un double CD sur Avid Jazz (dist. Socadisc).

Le plus singulier de la série, du fait de la présence de l'un des rares accordéonistes américains de jazz, Pete Jolly, est l'album consacré aux compositions de Duke Ellington. Le son du quartet est d'autant plus étonnant leader y alterne entre vibraphone, marimba et xylophone ! L'autre facteur d'étonnement tient au fait qu'il s'agit d'un répertoire initialement destiné à un big band et donné là en version… de chambre. Le swing est intact et le naturel des arrangements, réalisés en studio et mémorisés dans l'instant confère un vrai souffle à un quartet pourtant dépourvu d'instruments à vent (mais l'accordéon est un instrument à anches…). Insolite comme le jazz de la West Coast sut souvent l'être. En douceur.

«Terry Gibbs Plays The Duke»
Terry Gibbs (vibraphone, marimba, xylophone)
Pete Jolly (accordéon)
Leroy Vinnegar (contrebasse)
Gary Frommer (batterie)
Los Angeles, 4 décembre 1957