Jazz au Trésor : From Spirituals to Swing, Carnegie Hall 1938-39

La séquence des perles ou des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, un grand moment d’histoire, « From Spirituals to Swing », les deux concerts produits par John Hammond au Carnegie Hall de New York en 1938 et 39.

Jazz au Trésor : From Spirituals to Swing, Carnegie Hall 1938-39
From Spirituals to Swing, Carnegie Hall 1938-39

En 1938, le producteur John Hammond décida de concrétiser une idée ambitieuse : programmer un concert qui témoignerait de « L’histoire de la musique Noire, des spirituals jusqu’au swing ». Le titre était tout trouvé, From Spirituals to Swing, et depuis le concert de Bennie Goodman du 13 janvier 1938 au Carnegie Hall, le lieu semblait naturel. La date du concert fut arrêtée au 23 décembre 1938.

Au départ, l’idée était de réaliser un hommage à Bessie Smith, disparue l’année précédente, mais la mort de Robert Johnson en août, alors qu’il avait été sollicité pour participer à l’évènement, se rajouta au contexte. John Hammond fit appel à l’orchestre de Count Basie et ses musiciens – alors extrêmement modernes – comme fil rouge de la soirée. L’ancrage de leur musique dans le blues de Kansas City leur conférer une place centrale dans le projet. 

Pour la partie Spirituals, John Hammond fit appel à Sister Rosetta Tharpe et aux Mitchell’s Christian Singers. Pour le Blues, se succéderaient Big Bill Broonzy, Sonny Terry et la sœur de Bessie, Ruby Smith. Les vocalistes Joe Turner, Jimmy Rushing et Helen Humes, idéalement à mi chemin du blues et du jazz étaient également de la fête. Pour le jazz traditionnel, casting évident avec Sidney Bechet, James P. Johnson et Tommy Ladnier et pour le boogie-woogie, une sainte trinité constituée de Pete Johnson, Meade « Lux » Lewis et Albert Ammons. De quoi patienter avant le swing incarné par les Kansas City Six (ou Five) mettant en valeur Lester Young et Buck Clayton, par ailleurs membres du Count Basie Big Band. Un vrai festival en une seule soirée !

Du fait que le concert présentait à la fois des musiciens Noirs et Blancs sur le même plateau, il ne fut pas aisé à financer et pour le sponsoriser, John Hammond fit appel à New Masses, le journal de l'American Communist Party des années 30. Il connut un tel succès que l’initiative donna lieu à un second volet un an plus tard, le 24 décembre 1939, avec une distribution similaire augmentée du sextet de Benny Goodman avec en cerise sur le gâteau la révélation de Charlie Christian en pionnier de la guitare électrique. Miracle, les deux concerts furent enregistrés. Le temps des all-stars venait de voir le jour. Et les conséquences de ce concert multi-racial furent considérables pour l'évolution des esprits, aussi bien sur le plan culturel que social et politique.

Heureusement, le Carnegie Hall était équipé de matériel d'enregistrement et des acétates furent gravés, reportés en 1950 sur band magnétique. Un double album fut alors édité par Vanguard et un premier coffret CD vit le jour en 1987 avant de s'enrichir de 23 morceaux inédits en 1992 pour un triple CD définitif.

  • Are You Living Humble ?

Mitchell’s Christian Singers
William Brown (premier ténor)
Julius Davis (second ténor)
Louis David (baryton)
Sam Bryant (basse)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 23 décembre 1938

  • Fox Chase

Sonny Terry (harmonica, voix)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 23 décembre 1938

  • Jumpin’ Blues

Meade Lux Lewis, Albert Ammons, Pete Johnson (pianos)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 23 décembre 1938

  • Weary Blues

New Orleans Feetwarmers
Tommy Ladnier (trompette)
Dan Minor (trombone)
Sidney Bechet (saxophone soprano)
James P. Johnson (piano)
Walter Page (contrebasse)
Jo Jones (batterie)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 23 décembre 1938

  • Blues With Helen

Helen Humes & Kansas City Five
Helen Humes (voix)
Buck Clayton (trompette)
Lester Young (clarinette)
Count Basie (piano)
Walter Page (contrebasse)
Jo Jones (batterie)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 23 décembre 1938

  • I Ain’t Got Nobody

Count Basie (piano)
Walter Page (contrebasse)
Jo Jones (batterie)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 23 décembre 1938

  • Gospel Train

Golden Gate Quartet
Henry Owens (premier ténor)
William Langford (second ténor)
Willie Johnson (première basse)
Arlandus Wilson (deuxième basse)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 24 décembre 1939

  • Mountain Blues

Sonny Terry (harmonica, voix)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 24 décembre 1939

  • Way Down Yonder In New Orleans

Kansas City Six
Buck Clayton (trompette)
Lester Young (sax ténor)
Charlie Christian (guitare électrique)
Freddie Green (guitare rythmique)
Walter Page (contrebasse)
Jo Jones (batterie)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 24 décembre 1939

  • Memories of You

Benny Goodman Sextet
Benny Goodman (clarinette)
Charlie Christian (guitare)
Lionel Hampton (vibraphone)
Fletcher Henderson (piano)
Arthur Bernstein (contrebasse)
Nick Fatool (batterie)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 24 décembre 1939

  • Oh, Lady Be Good

Buck Clayton, Shad Collins, Harry Edison, Ed Lewis (trompette)
Dicky Wells, Benny Morton, Dan Minor (trombone)
Earl Warren (sax alto)
Lester Young, Buddy Tate (sax ténor)
Jack Washington (sax baryton)
Count Basie, Pete Johnson, Fletcher Henderson, Joe Sullivan (piano)
Charlie Christian, Freddie Green (guitare)
Arthur Bernstein, Walter Page (contrebasse)
Jo Jones, Nick Fatool (batterie)
Enregistré au Carnegie Hall, NYC, le 24 décembre 1939