Jazz au Trésor : Sidney Bechet - Five Classic Albums

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition de savoureuses sessions parisiennes de Sidney Bechet entre 1952 et 55.

Jazz au Trésor : Sidney Bechet - Five Classic Albums
Sidney Bechet, © Getty / Charles Peterson

Regroupés sous la forme d’un double CD, chez Avid Jazz « Five Classic Albums Plus 3 », reprend « On Parade », « Ambiance », « Deux heures du matin au Vieux-Colombier », « Rendez-vous » et « Bechet Revient ». Avec en bonus les musiques enregistrées par Sidney Bechet sous forme d’EP pour trois films : « Serie Noire », « Un ange comme ça » et « L’Inspecteur connait la musique ».

Après ses premiers enregistrements avec Clarence Williams en 1923 et ses collaborations avec King Oliver ou Bunk Johnson, puis les quatre ans passés à la Revue nègre en compagnie de Joséphine Baker, le clarinettiste et saxophoniste (soprano) Sidney Bechet, eut une vie quelque peu cahotique, rythmée par quelques séjours en prison dus à un tempérament bagarreur. Mais lorsque les sessions de ce recueil se déroulent, à Paris, à partir de 1952, Sidney Bechet est devenu une star en France où il s’était installé en 1949 après son triomphe au Festival de jazz de Paris. Il bénéficie alors du concours de la fine fleur du jazz traditionnel, réunie autour de Claude Luter ou André Réwéliotty. À peine si on distingue une nuance sur la place respective de la spontanéité (chez Luter) et de l’écriture (chez Réwéliotty).

À distance, Sidney Bechet impressionne non seulement par sa dimension de soliste - une puissance expressive cousine de celle d’Armstrong à la trompette – mais par un talent de compositeur qui lui permet d’enchainer des succès extrêmement populaires (à commencer par Petite Fleur, Si tu vois ma mère ou Jacqueline…). L’énergie et l’engagement déployés lors de ces séances de studio font irrésistiblement penser à des concerts endiablés. La générosité Bechet…

Si tu vois ma mère
« On Parade », Vogue 048
Sidney Bechet (saxophone soprano)
Claude Luter’s Orchestra :
Guy Longnon (cornet)
Bernard Zacharias (trombone)
Claude Luter (clarinette)
Christian Azzi (piano)
Claude Philippe (banjo)
Roland Bianchini (contrebasse)
Moustache Galépidés (batterie)
Enregistré à Paris, le 18 janvier 1952

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Sidney Bechet : Si tu vois ma mère

I Get A Kick Out Of You
« Ambiance », Vogue 049
Sidney Bechet (saxophone soprano)
Guy Longnon (cornet)
Jean-Louis Durand (trombone)
Charlie Lewis (piano)
Alf Masselier (contrebasse)
Armand Molinetti (batterie)
James Campbell (voix)
Enregistré à Paris, le 21 janvier 1952

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Sidney Bechet : I get a kick out of you

Au clair de la lune
« Deux-heures du matin au Vieux-Colombier », Vogue 098
Sidney Bechet (saxophone soprano)
Claude Luter’s Orchestra :
Guy Longnon (trompette)
Bernard Zacharias (trombone)
Claude Luter (clarinette)
Raymond Fol (piano)
Roland Bianchini (contrebasse)
Moustache Galépidés (batterie)
Enregistré à Paris, le 5 novembre 1952

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Sidney Bechet : Au clair de la lune

La Complainte des infidèles
« Rendez-vous », Vogue 142
Sidney Bechet (saxophone soprano, voix)
André Réwéliotty’s Orchestra :
Marcel Bornstein (cornet)
Guy Longnon (cornet)
Jean-Louis Durand (trombone)
André Réwéliotty (clarinette, voix)
Yannick Singéry (piano)
Georges Zozo d’Halluin (contrebasse)
Michel Pacoud (batterie)
Enregistré à Paris, le 28 mai 1953

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Sidney Bechet : La complainte des infidèles

Rose de Picardie
« Bechet revient », Vogue 219
Sidney Bechet (saxophone soprano)
André Réwéliotty’s Orchestra :
Marcel Bornstein (cornet)
Guy Longnon (cornet)
Jean-Louis Durand (trombone)
André Réwéliotty (clarinette, voix)
Yannick Singéry (piano)
Georges Zozo d’Halluin (contrebasse)
Michel Pacoud (batterie)
Enregistré à Paris, le 11 mars 1954

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Sidney Bechet : Roses de Picardie