Jazz Au Trésor : Ron Carter - Heart & Soul

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, débusqué dans la discothèque de Radio France, une rareté méconnue du contrebassiste Ron Carter en 1981, « Heart & Soul », en duo avec le pianiste Cedar Walton.

Jazz Au Trésor : Ron Carter - Heart & Soul
Ron Carter, © Getty / Anthony Barboza

Le mois dernier, le pianiste et critique américain Ethan Iverson publiait dans JazzTimes un article consacré à l’œuvre de Ron Carter : “Trois petits bijoux du début des années 80 dans lesquels l'immense contrebassiste de jazz retourne aux fondamentaux”. Ron Carter est le contrebassiste le plus enregistré de tous les temps, il figure sur plus de 2200 disques (!) dont 50 dans lesquels il est leader ou co-leader. Durant une de ses périodes extrêmement productives qui s'étend de décembre 1981 à novembre 1982, il a enregistré trois de ses meilleurs albums : “Heart and Soul” avec Cedar Walton, “Etudes”, exceptionnelle session en quartet et enfin “Live at Village West” avec Jim Hall. Cette trilogie témoigne non seulement de la prédominance du jazz straight ahead dans les années 1980, mais aussi et surtout de l’intelligence conceptuelle et compositionnelle du contrebassiste légendaire qui ne reçoit pas toujours l’attention qu’il mérite en tant que leader.

Après ses débuts aux côtés d’Art Farmer, la carrière de Ron Carter a été lancée par sa participation au quintet de Miles Davis entre 1963 et 68. Dans ces mêmes années, il participa aussi à toute une série de sessions du label Blue Note. Dans la décennie suivante, il est resté à l’écart des deux courants forts, le jazz fusion et le loft jazz new-yorkais, mais on l’a retrouvé au sein du splendide quintet V.S.O.P. avec Hancock, Hubbard, Shorter et Williams créé en 1976. 

Le retour aux fondamentaux du jazz, autour de Wynton Marsalis, au début des années 80, va remettre Ron Carter en lumière. En 1981 Ron Carter et Cedar Walton sont des maîtres du temps, et “Heart and Soul”, paru sur le label néerlandais Timeless, est l’un des albums magnifiquement swinguant. Quatre décennies plus loin, cette session est encore considérée par les jeunes batteurs comme un cadre idéal pour s’exercer en rajoutant leur jeu de batterie. Les notes de livret rédigées par Cedar Walton apportent un intéressant éclairage : "Le duo Ron Carter/Cedar Walton est né dans des clubs new-yorkais… Les retours étaient tellement encourageants que nous avons commencé à nous détendre : on gagnait en intensitéet n’avions plus besoin de forcer le trait".

(d’après l’analyse d’Ethan Iverson, traduction Marjolaine Portier-Kaltenbach et Alex Dutilh)

Frankie and Johnie      
Beautiful Friendship      
Heart & Soul         
Telephone

Cedar Walton, piano
Ron Carter, contrebasse
Enregistré à New York, décembre 1981