Jazz au Trésor : Nancy Harrow - The Beatles and Other Standards

L'édition au grand jour, chez Fresh Sound, d'un album confidentiel de la chanteuse Nancy Harrow, en 1989, qui n'avait été publié qu'au Japon. Témoignage de l'artiste, en français dans le texte, et surtout dans le studio.

Jazz au Trésor : Nancy Harrow - The Beatles and Other Standards
Nancy Harrow et Alex Dutilh au studio 143 © Emmanuelle Lacaze

À ÉCOUTER

Nancy Harrow : Yesterday ( J.Lennon , P.McCartney) du 26 Octobre 2015

À ÉCOUTER

Nancy Harrow : My Foolish Heart du 27 Octobre 2015

À ÉCOUTER

Nancy Harrow : Drive my Car du 28 Octobre 2015

À ÉCOUTER

Nancy Harrow : When the world was Young du 29 Octobre 2015

À ÉCOUTER

Jazz au Trésor : Nancy Harrow - Yesterdays du 30 octobre 2015

Chanter les Beatles en 1989. Pas forcément dans l'air du temps. Surtout quand il ne s'agit pas forcément des chansons les plus connues et qu'elles vont côtoyer quelques standards de toute beauté. La chanteuse Nancy Harrow - une carrière aussi discrète que d'un goût parfait - ne fait décidemment rien comme les autres.

Pour cette séance, qui ne fut publiée qu'au Japon, une fois de plus, elle réunit un casting de première classe : Sir Roland Hanna au piano et Grady Tate à la batterie, avec lesquels elle a collaboré à d'autres occasions, George Mraz à la contrebasse, Arto Tuncboyaciyan aux percussions et Bill Easley pour varier les couleurs entre flûte, clarinette, sax soprano et sax ténor.

Jordi Pujol, le patron de Fresh Sound, grand dénicheur de pépites oubliées devant l'Éternel, avait déjà réédité les deux premiers albums de Nancy Harrow, "Wild Women Don't Have The Blues" de 1960 sur Candid et "You Never Know" de 1962 chez Atlantic. Il promet de ressortir ensuite le "John Lewis Album for Nancy Harrow".

Nancy Harrow visitait Paris il y a quelques jours. Elle se souvient des moindres détails de ces séances alternant les Beatles et les standards.

Nancy Harrow (voix)
Bill Easley (flûte, clarinette, sax soprano, sax ténor)
Sir Roland Hanna (piano)
George Mraz (contrebasse)
Grady Tate (batterie)
Arto Tuncboyaciyan (percussions)
Enregistré à New York, les 5, 8 et 19 mai 1989.

Sur le même thème