Jazz au Trésor : The Modern Jazz Disciples - Complete Recordings

1959-60 : deux disques et puis s'en vont. Un quintet totalement oublié au feeling irrésistible. Sorti des limbes par Fresh Sound Records.

Jazz au Trésor : The Modern Jazz Disciples - Complete Recordings
Photo - Modern Jazz Disciples

Ils ne figurent même pas au Dictionnaire du jazz… Qui se souvenait encore de ce quintet étonnant avec un saxophoniste (alto et ténor) débordant de feeling et excellent compositeur, Curtis Peagler ; de William "Hicky" Kelley, ce joueur de normaphone (une sorte de trombone à pistons courbé comme un sax alto) ; et de leur section rythmique impeccablement dévouée : Billy Brown (piano), Lee Tucker (contrebasse) et Ron McCurdy puis Wilbur "Slim" Jackson (batterie).

Cannonball Adderley, qui fut un très avisé directeur artistique en même temps qu'un immense saxophoniste avait immédiatement décelé leur talent, tout comme Eddie "Lockjaw" Davis qui jouait les chasseurs de tête pour Prestige. Ils furent signés sur l'étiquette "nouveaux talents" du label Prestige, New Jazz. Un premier album ("The Modern Jazz Disciples", New Jazz 8222) fut enregistré le 8 septembre 1959 et le second neuf mois plus tard, le 24 mai 1960 ("Right Down Front", New Jazz 8240), avec le seul changement de batteur..

Ils n'avaient pas encore 30 ans et étaient pour la plupart originaires de Cincinnati. Ils ont une fraicheur qui ne se préoccupe que d'aller "droit au but" du plaisir du jazz, body and soul indissociables. Dans les notes de pochette de leur premier album Bob Snead les qualifiait de "morts de faim". Pour la générosité c'est sûr. Mais coulait là dessous une inextinguible tendresse. Merci tonton Fresh Sound (distr. Socadisc) de les avoir sortis du grenier !