Jazz Au Trésor : Maxwell Davis - Tribute to Duke Ellington & Count Basie

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition chez Fresh Sound des enregistrements de Maxwell Davis, avec ses propres arrangements, des pièces maitresses des big bands qui l’ont précédé. Pari osé et relevé.

Jazz Au Trésor : Maxwell Davis - Tribute to Duke Ellington & Count Basie
Maxwell Davis - Tribute to Duke Ellington & Count Basie, © Fresh Sound

Avec des signes d'un regain d'intérêt pour les big bands à la fin des années 1950, Maxwell Davis a eu l'idée de produire une série d'albums pour Crown Records enregistrés dans le meilleur son stéréophonique, en hommage à des chefs d'orchestre légendaires comme Duke Ellington, Count Basie, Lionel Hampton, Woody Herman,Charlie Barnet et Stan Kenton, entre autres. À cette fin, il a écrit tous les nouveaux arrangements et réinventé et dirigé un certain nombre de groupes en forme d’hommages pour interpréter la musique avec l'esprit qui a rendu célèbres leurs chefs d'origine. Le personnel de chaque album se composait principalement de membres éminents et de solistes qui ont joué avec les groupes originaux, plus des contributions précieuses de certains des meilleurs musiciens de jazz travaillant dans les studios d'Hollywood et de New York.

L'écriture de Maxwell Davis est aussi fraîche dans ces sessions qu'elle l'était dans le travail des arrangeurs d’origine. Grâce à ses efforts, chacun de ces albums conserve le son luxuriant de ces groupes légendaires. Le jeu des différences, avec son lot de surprises dans les détails, est un régal pour les oreilles affutées !

Don't Get Around Much Anymore
« Compositions of Duke Ellington & Others »
Conte Candoli, Ray Linn, Al Porcino (trompettes), Jake Porter (cornet)
Juan Tizol (trombone à pistons), Dick Noel, Jimmy Henderson, Lloyd Ulyate, Tommy Pederson (trombones)
Jewel Grant (sax alto), Mahlon Clark (clarinette, saxalto), Ben Webster, Bumps Myers (sax
ténor), Bill Hood (sax baryton)
Jimmy Rowles (piano)
Al Hendrickson (guitare)
Curtis Counce (contrebasse)
Jackie Mills (batterie)
B.B. King (voix)
Enregistré à Sound Enterprises, Hollywood, 14 janvier 1960 

Every Day I Have The Blues
« Music Composed by Count Basie & Others »
Joe Newman, Snooky Young, Pete Candoli, John Anderson (trompettes)
Henry Coker, Tommy Pederson, Dick Nash (trombones)
Marshal Royal, Jewel Grant (sax alto), Frank Wess, Frank Foster (sax tenor), Charlie Fowlkes (sax baryton)
Milt Raskin (piano)
Herman Mitchell (guitar)
Eddie Jones (contrebasse)
Sonny Payne (batterie)
B.B. King (voix)
Enregistré à Sound Enterprises, Hollywood, 24 et 26 mars 1959

Air Mail Special
« Compositions of Lionel Hampton and Others »
Al Porcino, Conrad Gozzo, John Anderson, Ollie Mitchell, Billy Brooks (trompettes)
Dave Wells (trombone à pistons), Dick Noel, John Ewing, Lester Robertson (trombones)
Jackie Kelso (clarinette, sax alto), Jewell Grant, Bill Green (sax alto), Plas Johnson, Bumps Myers, Bill Woodman (sax ténor), Floyd Turnham (sax baryton)
Larry Bunker (vibraphone)
Gerald Wiggins, Willard McDaniel (piano)
Irving Ashby (guitare)
Curtis Counce (contrebasse)
Earl Palmer, William Eperson (batterie)
Enregistré à Sound Enterprises, Hollywood, 29 janvier et 22 février 1959

Blue Flame
« A Tribute to Woody Herman »
Danny Stiles, Bernie Glow, Hal Posey, Al Forte, Willie Thomas, Al Stewart (trompettes)
Frank Rehak, Billy Byers, Wayne Andre, Charlie Henry (trombones)
John LaPorta (clarinette, sax alto), Al Cohn, Joe Romano, Don Lanphere (sax tenor), Marty Flax (sax baryton)
Eddie Costa (vibraphone)
Bill Potts (piano)
Jack Six (contrebasse)
Jim Campbell (batterie)
Enregistré à Capitol Records, New York City, février 1959

Cherokee
« A Tribute to Charlie Barnet »
Bob Clark, Don Fagerquist, Ray Linn, Al Porcino, Zeke Zarchy (trompettes)
Dick Nash, Murray McEachern, Dick Taylor, Tommy Pederson (trombones)
Bob Jung (sax alto), Arthur “Skeets” Herfurt (sax alto & soprano), Teddy Lee, (sax alto & tenor), Plas Johnson, Fred Fallensby (sax tenor), Bob Dawes, (sax baryton)
Claude Williamson (piano)
Allen Reuss, Al Hendrickson (guitare)
Phil Stephens (contrebasse)
Dick Shanahan (batterie)
Enregistré au Modern Records Studio, Hollywood, 19 décembre 1958

The Peanut Vendor   Dark Eyes
« Salute to Stan Kenton »
Conte Candoli, Pete Candoli, Conrad Gozzo, Ollie Mitchell, Al Porcino (trompettes)
Milt Bernhart, Frank Rosolino, John Halliburton, Bob Fitzpatrick (trombones) Mahlon Clark (clarinette, sax alto), Bud Shank (sax alto), Vido Musso, Bob Cooper, Bill Holman (sax tenor), Chuck Gentry (sax baryton)
Milt Raskin (piano)
Laurindo Almeida (guitare)
Don Bagley (contrebase)
Mel Lewis (batterie)
Chico Guerrero (congas)
Enregistré à Radio Recorders, Hollywood, 17-18 novembre 1958