Jazz au Trésor : Manu Dibango - Negropolitaines

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition chez Frémeaux de « Negropolitaines » de Manu Dibango, regroupant les deux volumes de 1989 et 1992.

Jazz au Trésor : Manu Dibango - Negropolitaines
Manu Dibango, © Getty / Frans Schellekens

Après avoir fait trembler les pistes de danse des années 1970 et 80 en ayant su teinter de son groove afro toutes les musiques du moment – soul, funk, puis disco et hip hop –, Manu Dibango est à la fin des années 80 le parrain tutélaire des musiques Noires du tout Paris. Entre 1989 et 92, il enregistre le cycle Negropolitaines. Son idée, mettre en valeur le répertoire du continent et réunir la fine fleur des musiciens africains de la capitale autour d’une messe intime et festive, dont il serait le grand aumônier. 

Afro-beat, high life, mbaganga, soukouss, rumba (jusqu’à la biguine afro-antillaise)… tous ces genres passent sous la houlette bienveillante du saxophone de l’artiste. Il sera couronné par une Victoire de la musique en 1993. Papa Manu devient alors le pape de la world music pour le grand public et pour toute une génération qui va le (re)découvrir.
Augustin Bondoux et Patrick Frémeaux

  • Diana Lama 
  • Mpuli Mwa Moni

« Negropolitaines, Vol 1 »
Manu Dibango (saxophone, claviers, arrangements)
“Bokilo” Jerry Malékani (guitare électrique et acoustique)
Guysso Emmanuel (guitare acoustique)
Justin Bowen (claviers)
André Manga, Armand Sabal-Lecco (basse électrique)
Félix Sabal-Secco (batterie, percussions)
Ateba, Jean-Marie Bolangassa (percussions)
Enregistré à Paris, octobre 1989

  • Miango 
  • Parfum des îles

« Negropolitaines, Vol 2 »
Manu Dibango (saxophone, claviers, arrangements)
“Bokilo” Jerry Malékani, Ahmed Barry (guitare)
André Manga, Etienne Mbappé, Francis Mbappé (basse électrique)
Tony Allen (batterie, percussions)
Jojo Kuoh (pré-programmation, batterie, percussions)
Laurent Coatacen, Armand Akpovi (percussions)
David Lewis (trompette)
Paul Blanchot, Pascal Faivre, Isabelle Souvignet, Frédéric Petit (violon)
Aboudoulaye Diabaté (arrangements cordes)
Enregistré à Paris, 1992

  • Pata Pata 

« Negropolitaines, Vol 1 »
Manu Dibango (saxophone, claviers, arrangements)
Peter Tholo Segona (trompette, arrangement des cuivres)
“Bokilo” Jerry Malékani (guitare électrique et acoustique)
Guysso Emmanuel (guitare acoustique)
Justin Bowen (claviers)
André Manga, Armand Sabal-Lecco (basse électrique)
Félix Sabal-Secco (batterie, percussions)
Ateba, Jean-Marie Bolangassa (percussions)
Enregistré en octobre 1989