Jazz au Trésor : Lucky Thompson - Complete Parisian Small Group Sessions, 56-59

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la publication des enregistrements du saxophoniste Lucky Thompson à Paris, entre 1956 et 59, avec un Martial Solal omniprésent.

Jazz au Trésor : Lucky Thompson - Complete Parisian Small Group Sessions, 56-59
Lucky Thompson, © Getty / Michael Ochs

C’est un coffret de 4 CD que nous propose le label Fresh Sound (dist. Socadisc) : « Complete Parisian Small Group Sessions, 1956-1959 ».

Un livret de 36 pages, parfaitement documenté par Jordi Pujol, accompagne la restitution de ces 19 sessions différentes dont certains enregistrements originaux en 25cm font l’objet de recherches désespérées de la part des collectionneurs…

Lucky Thompson (1924-2005) n’a jamais obtenu la reconnaissance qu’il méritait aux États-Unis. Pourtant, dans les années 40, la plupart des critiques et des musiciens américains le considéraient comme le saxophoniste ténor le plus passionnant depuis l’émergence de Coleman Hawkins et Lester Young. Il avait du mal à enchainer les engagements, peut-être à cause d’un franc-parler qui tranchait avec les usages policés de la profession. Toujours est-il que dans les années cinquante, plus une seule compagnie de disque ne s’intéressait à lui.

C’est ce qui le conduisit à s’envoler pour Paris en 1956, comme l’avaient fait Don Byas et quelques autres avant lui. Il savait y trouver une reconnaissance de la critique et des amateurs, pour qui son nom représentait une référence. En quelques semaines, il enchaina davantage de séances d’enregistrement qu’il n’en avait connu les précédentes années dans son pays. L’ensemble de ces séances en petites formations met magnifiquement en valeur sa dimension historique, à la fois de compositeur prolifique et d’improvisateur délicieux à la sonorité veloutée sur des lignes d’une grande délicatesse. Une splendide réhabilitation.

Thin Ice
Origine : “Thompson Plays for Thomson” (Ducretet-Thomson 250 V 024)
Lucky Thompson (sax ténor)
Benoit Quersin (contrebasse)
Gérard Pochonet (batterie)
Enregistré à Paris les 21-22 février1956

Tight Squeeze
Origine : “Modern Jazz Group— Tentette and Quartet featuring Lucky Thompson” (Le Club Français du Disque 66)
Lucky Thompson (sax ténor)
Henri Renaud, sous le pseudo de Henri Duaner, (piano)
Benoit Quersin (contrebasse)
Christian Garros (batterie)
Enregistré à Paris le 7 mars 1956

You Go To My Head
Origine : “Lucky Thompson avec Gérard ‘Dave’ Pochonet et son quartette, Vol. 1” (Swing LDM 30.030)
Lucky Thompson (sax ténor)
Michel Hausser (vibraphone)
Martial Solal (piano)
Jean-Pierre Sasson, sous le pseudo de 'Sir' John Peter (guitare)
Benoit Quersin (contrebasse)
Gérard Pochonet (batterie)
Enregistré à Paris le 14 mars 1956

Velvet Rain
Origine : “Lucky Thompson and his Orchestra” (Columbia ESDF 1113) également publié dans le 25cm “Lucky Thompson — To the Sax Paradise” (Columbia FP 1083)
Lucky Thompson (sax ténor)
Martial Solal (piano)
Benoit Quersin (contrebasse)
Roger Paraboschi (batterie)
Enregistré à Paris le 20 avril 1956

Brother Bob
Lucky in Paris” (Symphonium 1230)
Lucky Thompson (sax soprano)
Prinz Ghana M’Bow (conga)
Enregistré à Paris le 15 janvier 1959

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Lucky Thompson : Thin Ice

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Lucky Thompson : Tight Squeeze

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Lucky Thompson : You Go To My Head

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Lucky Thompson : Velvet Rain

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Lucky Thompson : Brother Bob