Jazz au Trésor : Lars Gullin - Complete 1959-60 Studio Recordings

Les enregistrements studio réalisés par le saxophoniste baryton Lars Gullin en Suède entre 1956 et 1960 viennent d'être réédités en un coffret de 4 CD par Fresh Sound. Culte.

Jazz au Trésor : Lars Gullin - Complete 1959-60 Studio Recordings
Lars Gullin ©gullin.net

Lars Gullin (1928-76), est l'un des plus beaux sons de saxophone baryton de toute l'histoire du jazz. C'est aussi son lyrisme et la fluidité de son phrasé qui valent l'admiration de tous les musiciens américains de passage à Stockholm dans les années 50, à commencer par Stan Getz ou Clifford Brown. En 1954 il fut même salué comme la révélation de l'année sur son instrument par le magazine américain Downbeat. Il est pourtant peu sorti de ses frontières, hormis pour quelques rares tournées européennes, dont celle de 1955 avec Chet Baker au cours de laquelle la pianiste Dick Twardzick disparut d'une overdose à Paris.

Entre 1956 et 60, il est au sommet de son art et enregistre une vingtaine de séances à Stockholm qui donneront lieu à toute une série d'albums de 4 titres sur le label Metronome, ainsi que sur Dragon, Sonet et Philips. Ce sont celles qui se retrouvent rééditées dans le coffret qui sort chez Fresh Sound (dist. Socadisc). Il s'y déploie en de multiples formats, du duo au big band, en passant par le quartet et l'octet, probablement ceux qu'il aura le plus exploré.

Photos d'époque, texte documenté, bios des musiciens qui l'entourent : le livret de 36 pages constitue une source de premier ordre. L'occasion d'une réhabilitation au premier rang du saxophone baryton, bien calé entre Gerry Mulligan et Serge Chaloff…