Jazz au Trésor : Lambert, Hendricks & Ross - Sing Along with Basie

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition chez Avid Jazz, dans la série « Four Classic Albums » de « Sing a Song of Basie» de 1957, signé Lambert, Hendricks & Ross, cultissime album du jazz en groupe vocal.

Jazz au Trésor : Lambert, Hendricks & Ross - Sing Along with Basie
Lambert, Hendricks & Ross, © Getty / Metronome

1957, « Sing a Song of Basie » ; 1958, « Sing Along with Basie » ; 1959, The Swingers ! » ; 1959, « The Hottest New Group in Town » : les quatre premiers opus de Dave Lambert, John Hendricks et Annie Ross, sont réédités ensemble par Avid Jazz, dans la série « Four Classic Albums » . Deux autres allaient suivre (« Sing Ellington » en 1961 et « High Flying » en 1962) avant que Annie Ross ne laisse la place à Yolande Bavan pour trois derniers rendez-vous live au cours de l’année 1963.

Le plus éblouissant de la série est le tout premier, « Sing a Song of Basie », où les trois vocalistes réalisent l’exploit d’être simplement accompagnés de la section rythmique de l’orchestre de Count Basie en parvenant à jouer les arrangements originaux du big band pare le procédé du re-recording : ils parviennent à eux trois à reproduire tous les autres pupitres, trompettes, trombones et saxophones. Mieux, les solos sont chantés note à note avec des paroles signées Jon Hendricks (à l’exception de Everyday), ce que l’on nomme dans le jazz, en anglais, vocalese

Des mois de préparation acharnée avaient été nécessaires, une période de vaches maigres pour Dave Lambert, John Hendricks et Annie Ross. Ils avaient cherché en vain les chanteurs qui pourraient compléter leur trio à la dimension d’un big band, et ces recherches s’étant avérées infructueuses, ils s’étaient résolus à innover avec une nouvelle technique d’enregistrement. En trois séances, l’ensemble du répertoire fut mis en boite de manière magistrale. L’album fit immédiatement sensation et demeure aujourd’hui un Everest du jazz vocal

  • Little Pony (*)
  • It’s Sand, Man ! (*)
  • Two for the Blues (****)
  • One O’ Clock Jump (****)
  • Everyday I Have the Blues (****)

Jon Hendricks, Dave Lambert, Annie Ross, Joe Williams (voix)
Nat Pierce (piano)
Freddie Green (guitare)
Eddie Jones (contrebasse)
Sonny Payne (batterie)
Enregistré aux Beltone Studios, New York, 26 août (*), 16 septembre, 11 octobre et 26 novembre (****) 1957