Jazz au Trésor : Johnny Carisi "The Music of Johnny Carisi - Israel"

Chez Fresh Sound, réédition de la musique composée et arrangée par Johnny Carisi entre 1949 et 1961.

Jazz au Trésor : Johnny Carisi  "The Music of Johnny Carisi - Israel"
Johnny Carisi ©DR

« The Music of Johnny Carisi - Israel » vient d'être réédité par Fresh Sound. Une rare occasion de se pencher sur les couleurs acidulées des compositions et arrangements du trompettiste Johnny Carisi (1922-1992), apôtre du jazz cool sur la Côte Est.

On y trouve une version radio du fameux Israel enregistré par le nonet de Miles Davis le 22 avril 1949 (une version différente de celle de l'album « Birth Of The Cool »), des compositions de Carisi enregistrées par l'octet de Al Cohn en 1954, le tentet de Tony Scott et l'orchestre de Urbie Green en 1956, le Concert Jazz Band de Gerry Mulligan en 1961 ou par son propre Orchestra pour Impulse (automne 1961). Ansi que, plus rares, les enregistrements du trompettiste à la tête de son Jazz Workshop pour RCA (au printemps 1956).

Johnny Carisi est de cette école de jazzmen qui, au tournant des années 40 et 50, mirent l'accent sur la structure et l'écriture de la musique pour rééquilibrer la prééminence de l'improvisation. Une famille qui comptait alors dans ses rangs Gil Evans, Gerry Mulligan, John Lewis, George Russell… et Johnny Carisi, tous à la fois brillants instrumentistes et compositeurs-arrangeurs d'une grande subtilité.

En tant que trompettiste, il débuta avec George Handy et Herbie Fields avant de rejoindre Glann Miller puis Claude Thornhill. Ses pièces les plus connues seront enregistrées sous la direction de Gil Evans pour l'album « Into The Hot » en 1961. Après 1970, il se consacra à l'enseignement à la Manhattan School of Music puis au Queens College de New York.