Jazz au Trésor : John Coltrane - Giant Steps

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition chez Atlantic/Warner de « Giant Steps », le chef d’œuvre de John Coltrane, en version remasterisée et avec des prises alternatives.

Jazz au Trésor : John Coltrane - Giant Steps
John Coltrane, © Getty / Michael Ochs Archives

« Bien que l’aventureuse imagination harmonique de Coltrane demeure, pour les musiciens en particulier, le trait principal de son style en constante évolution, le plus important réside dans le fait que Coltrane, à son meilleur niveau, est avant tout capable d’émouvoir les non-musiciens. » - Nat Hentoff, notes de pochettes originales de « Giant Steps » (1960)

« Cet album fait partie des indispensables. » – Ralph Gleason,Down Beat (1960)

« Tout le monde, y compris ceux qui émettaient des réserves à propos de Coltrane, doivent écouter ce disque. » – Mait Edey,The Jazz Review (1960)

« L’histoire fera certainement de cet album un tournant du genre, et un de ceux qui ne sera jamais vraiment apprécié à sa juste valeur. » – Lindsay Planer,AllMusic.com

« Giant Steps » de John Coltrane, le premier album du saxophoniste enregistré pour Atlantic Records, continue de fasciner et d’inspirer les auditeurs 60 ans après sa sortie. Célébré en permanence dans l’histoire de la musique, « Giant Steps » a été intronisé au Grammy Hall of Fame en 2001 et a obtenu un disque d’or en 2018. Dans le cadre du 60ème anniversaire de l’album, Rhino a remasterisé « Giant Steps » et la totalité des 28 prises alternatives issues des séances d’enregistrement dans deux nouveaux coffrets. 

« Giant Steps » est disponible depuis le 18 septembre en coffrets double-vinyle 180-grammes et double-CD. Ces deux éditions comprennent la nouvelle version remasterisée de l’album original et huit prises alternatives. Ces enregistrements sont présentés dans un packaging reproduisant la pochette et les labels originaux du premier pressage stéréo. Ils sont accompagnés d’un livret incluant des photos, des clichés inédits issus des archives d’Atlantic Record, les notes de pochette originales et un nouveau livret signé par l’historien de la musique Ashley Kahn. 

« Giant Steps : 60th Anniversary Deluxe Edition », la deuxième de ces rééditions anniversaire, est également disponible en téléchargement et streaming le 18 septembre. Cette anthologie de 35-titres propose l’album original, huit prises alternatives et 20 prises studio additionnelles. À ce jour, ces prises étaient uniquement disponibles dans le coffret « The Heavyweight Champion: The Complete Atlantic Recordings » paru en 1995.

« Giant Steps » a été enregistré en 1959 aux Atlantic Studios de New York. L’album comprend les participations de John Coltrane au saxophone ténor, de Paul Chambers à la contrebasse, de Tommy Flanagan au piano et d’Art Taylor à la batterie sur tous les titres, à l’exception de “Naima”, avec Jimmy Cobb à la batterie et Wynton Kelly au piano. Il est étonnant de constater que Coltrane avait débuté l’enregistrement de « Giant Steps » moins de deux semaines après avoir participé à celui de « Kind of Blue » de Miles Davis, l’album le plus vendu de l’histoire du jazz.

Considéré comme un incontournable du jazz moderne improvisé, « Giant Steps »  a eu l’honneur d’être sélectionné en 2004 par la Bibliothèque du Congrès pour rejoindre le Registre national des enregistrements. Cet album est réputé pour l’exploration unique des structures d’accords par Coltrane, les fameux Coltrane changes. Plusieurs titres de l’album sont devenus des standards du jazz, dont la ballade Naima (d’après le prénom de son épouse) et le morceau-titre. 

Dans le nouveau livret accompagnant les coffrets vinyle et CD, Ashley Kahn détaille les origines de l’album et examine son impact en mêlant des citations et des commentaires de contemporains, de proches et de membres de la famille de Coltrane. “« Giant Steps »  démontre pourquoi l’obsession de Coltrane pour le mécanisme interne de la musique ne pouvait pas - et n’a jamais - empiété sur ses priorités de soliste, ni sur sa facilité à composer des mélodies mémorables et profondément envoûtantes , note Kahn. Elles ne trébuchent jamais sur leur complexité et ne perdent jamais vue leur aspect musical. Le morceau-titre est hip et donne envie de claquer des doigts. Cousin Mary est un modèle de simplicité de blues nocturne et enfumé; le brûlant Mr. P. C. est illuminé par un délicieux feeling R&B. Naima est un des titres les plus romantiques de Coltrane et Syeeda’s Song Flute un de ses plus ludiques. Countdown slalome à toute allure sur les versants d’une montagne tandis que les changements de vitesse de Spiral vous surprennent grâce à leur force tranquille.”

« Giant Steps » est souvent comparé à un test pour les jeunes saxophonistes et on parle beaucoup de l’aspect novateur de certains titres”, explique Ravi Coltrane, le fils de John né en 1965, qui a grandi dans le Sud de la Californie et fait partie des musiciens qui ont passé beaucoup de temps en compagnie de sa musique. “Pour moi, le plus important reste son accessibilité. Malgré la complexité de certains titres, cette musique est facile d’écoute et très joyeuse. C’est un plaisir d’étudier et de jouer la musique de John. C’est un plaisir de l’écouter.”

Ashley Kahn conclut : “Il s’agit d’un des albums modernes les plus réputés, un recueil musical que tout le monde devrait posséder pour s’en imprégner. Cette musique rejoint l’aspect grandiose de son titre : le premier (et pas le dernier) des accomplissements de John Coltrane, un point de référence sur la trajectoire de la comète d’un génie créatif, un marqueur indélébile de l’histoire de la musique populaire. Un classique du jazz reconnu au-delà des cercles du jazz. Qu’aurait pu espérer de mieux un véritable artiste ?

  • Giant Steps (prise alternative n°5)
  • Naima (prise alternative)

John Coltrane (saxophone ténor)
Cedar Walton (piano)
Paul Chambers (contrebasse)
Lex Humphries (batterie)
Enregistré au Reeves Sound Studios, New York City, le 26 mars 1959

  • Countdown (prise alternative)
  • Spiral (master)

John Coltrane (saxophone ténor)
Tommy Flanagan (piano)
Paul Chambers (contrebasse)
Art Taylor (batterie)
Enregistré au Reeves Sound Studios, New York City, le 4 mai 1959

  • Cousin Mary (prise alternative)

John Coltrane (saxophone ténor)
Tommy Flanagan (piano)
Paul Chambers (contrebasse)
Art Taylor (batterie)
Enregistré au Reeves Sound Studios, New York City, le 5 mai 1959