Jazz au Trésor : Joe Carroll - The Epic & Prestige Sessions… and More

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, « The Epic & Prestige Sessions… and More » du chanteur Joe Carroll.

Jazz au Trésor : Joe Carroll -  The Epic & Prestige Sessions… and More
Joe Carroll, © Fresch Sound

Little Joe Carroll (1915 - 1981) était un exubérant scatteur, truculent même, dont les racines remontent au chant particulièrement rayonnant de Satchmo. Mais l’influence avouée par Joe Carroll lui-même comme la plus marquante est Leo Watson, le premier vrai pionnier du scat. Joe Carroll s’approprie vraiment ce style après avoir eu l’occasion de remplacer Kenny “Pancho” Hagood dans l’orchestre de Dizzy Gillespie en décembre 1949. La relation entre Carroll et Gillespie, qui a duré jusqu’en juin 1953, s’entend dans leur passion commune pour un scat emballant et joyeux. Avec Dizzy, Joe a voyagé en Europe, où il a rencontré une vraie reconnaissance chez le public, ce qui lui a permis de réaliser plusieurs enregistrements à Paris.

Les sessions de « The Epic and Prestige Sessions… and More » ont capturé tout l’esprit, l’humour et l’inventivité de la voix de Joe Carroll. Ils illustrent complètement la manière extravertie, sautillante, complètement libre qui est sa signature. Il jive et scatte dans une excellente série d’arrangements bop où l’on retrouve Jimmy Cleveland, Urbie Green, Seldon Powell, Ray Bryant, Hank Jones et son ami Bill Graham, co-auteur avec Joe de la chansonnette populaire Oo-Shoo-Bee-Doo-Bee.

Bien que sa carrière ait eu des hauts et des bas, il l’a géré avec un sourire constant : “Quand vous être heureux, vous projetez cette sensation sur votre public… et quand je suis sur la scène, je suis heureux. Regardez Pops ou Dizzy. Ils vous rendent joyeux.

Oo-Shoo-Bee-Doo-Bee
Joe Carroll (voix)
Dizzy Gillespie (trompette, voix)
Bill Graham (sax baryton)
Wynton Kelly (piano)
Bernie Griggs (contrebasse)
Al Jones (batterie)
Enregistré le 18 juillet 1952 à New York

Between The Devil and the Deep Blue Sea
Joe Carroll (voix)
Jimmy Cleveland, Urbie Green (trombones)
Hank Jones (piano)
Oscar Pettiford (contrebasse)
Osie Johnson (batterie)
Enregistré le 18 mai 1956 à New York

It Don’t Mean a Thing If It Ain’t Got That Swing
Joe Carroll (voix)
Jimmy Cleveland (trombone)
Seldon Powell (sax ténor)
Ray Bryant (piano)
Milt Hinton (contrebasse)
Osie Johnson (batterie)
Enregistré le 1er mai 1956 à New York

Qu’est-ce-que-ce
Joe Carroll (voix)
Jim Oliver (sax ténor)
Ray Bryant (piano)
James Rowser (contrebasse)
Charles Blackwell (batterie)
Enregistré le 6 avril 1956 à New York

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Joe Carroll : Oo Shoo Bee Doo Bee

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Joe Carroll : Between the Devil and the Deep Blue Sea

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Joe Carroll : It Don't Mean a thing If it Ain't got That Swing