Jazz au Trésor : Helen Merrill & Gary Peacock - Sposin'

Exhumé des archives de la discothèque de Radio France, la rencontre d’Helen Merrill et du trio de Gary Peacock au Japon en 1971.

Jazz au Trésor : Helen Merrill & Gary Peacock - Sposin'
Helen Merrill

À ÉCOUTER

Helen Merrill, Gary Peacock : The Thrill Is Gone

À ÉCOUTER

Helen Merrill, Gary Peacock : If You Could See Me Now

À ÉCOUTER

Helen Merrill, Gary Peacock : Sposin'

À ÉCOUTER

Helen Merrill, Gary Peacock : In A Sentimental Mood

À ÉCOUTER

Helen Merrill, Gary Peacock : Until It's Time For You To Go

Elle est née Jelena Ana Milčetić en 1930, de parents venus de Croatie. Après avoir chanté dans des clubs de jazz dès l’âge de 14 ans, Helen Merrill est devenue chanteuse professionnelle à 16 ans. Après un petit séjour dans l’orchestre de Earl Hines en 1952 et deux singles remarqués pour le label Roost, Mercury lui propose un contrat pour son tout nouveau label Emarcy. Elle y signe un premier album en 1954, « Helen Merrill » en compagnie du trompettiste Clifford Brown, produit et arrangé par Quincy Jones qui avait alors 21 ans. Sa carrière est lancée !

Au début des années soixante, elle réalisera plusieurs séjours en Europe, notamment en Italie où elle travaillera même avec Ennio Morricone. Après être retournée à New York, elle filera ensuite au Japon en 1966 et y restera jusqu’en 1972 après avoir épousé le chef du département Asie de United Press International… C’est durant cette période qu’elle rencontra le contrebassiste Gary Peacock, lui-même installé au Japon depuis 1969, pour y étudier la philosophie zen et faire un break dans une carrière qui l’avait vu accompagner Bill Evans, Miles Davis, Albert Ayler et Paul Bley.C’est d’ailleurs durant ce séjour japonais qu’il rencontrerait Jack DeJohnette, son futur partenaire au sein du trio de Keith Jarrett.

Quatre mois avant d’enregistrer « Samadhi », le trio que constituait Gary Peacock avec le pianiste Masahiko Satoh (futur partenaire d’Anthony Braxton) et le batteur Motohiko Hino allait entrer en studio en compagnie de la chanteuse pour un album en apesanteur mettant admirablement en lumière le voile de tulle translucide de sa voix. Publié originellement en vinyle sur le label Storyville, le disque n’a fait l’objet que d’une seule réédition en CD, aujourd’hui épuisée.

Helen Merrill (voix)
Masahiko Satoh (piano)
Gary Peacock (contrebasse)
Motohiko Hino (batterie)

Enregistré au Studio Mohri de Tokyo, du 21 au 25 octobre 1971

Sur le même thème