Jazz au Trésor : Hans Koller New Jazz Stars - NDR 60 Years Jazz Edition

Hans Koller New Jazz Stars - - NDR 60 Years Jazz Edition 9 mars 1953, NDR Studio, Hambourg

Jazz au Trésor : Hans Koller New Jazz Stars - NDR 60 Years Jazz Edition
Photo - Hans Koller

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli.
Cette semaine, exhumé des archives de notre consœur NDR à Hambourg :
Hans Koller (saxophone)
Albert Mangelsdorff (trombone)
Jutta Hipp (piano)
Shorty Roeder (contrebasse)
Karl Sanner (batterie)
9 mars 1953, NDR Studio, Hambourg

Le 16 mars 1946, le studio C de la maison de la radio de Hambourg (ex-NWDR) émet de 22h à 22h45 une « Sérénade Swing ». Quelques années plus tard, le département jazz se voit attribuer son propre bureau : le spécialiste des études théâtrales et journaliste Hans Gertberg devient en 1952 le premier rédacteur en chef du service jazz. Cette même année a lieu le premier concert de jazz dans le légendaire Studio 10, aujourd’hui appelé Studio Rolf Liebermann. On n’en a malheureusement aucune trace. Mais en mars 1953 ont lieu des enregistrements en studio du quintet de Dizzy Gillespie et de celui du guitariste Hans Koller.

Les voici éditées pour la première fois en CD, inaugurant la série « NDR 60 Years Jazz Edition », avec des photographies splendides de la très méconnue Susanne Schapowalow présente dans le studio et dans les coulisses. Livret trilingue, allemand, anglais, français !

Ce 9 mars 1953, juste avant Dizzy Gillespie était programmé un quintet de jazz européen d'une sidérante modernité. Le saxophoniste viennois Hans Koller (né en 1921) avait déjà créé un club de jazz dans la capitale autrichienne et sa sonorité allait marquer toute une génération. Il avait effectué lui-même le casting de son quintet : Albert Mangelsdorff, qui allait devenir le tromboniste phare de la scène européenne pour les 30 ans à venir, avait à peine 25 ans et venait d'arrêter la guitare ; la remarquable pianiste allemande Jutta Hipp, 28 ans, n'avait pas encore choisi de poursuivre sa carrière à New York. Shorty Roeder et Karl Sanner, même génération, constituaient l'une des paires rythmliques les plus solides d'Outre-Rhin. Avec eux, Hans Koller esquisse un jazz qui commence à prendre ses distances avec le bebop en particulier et les codes américains plus fondamentalement. Une fenêtre s'ouvre...

Sur le même thème